ACTUALITE

Vente et usage de feux d’artifice- l’arrêté de Abdoulaye D Diallo violé

  • Date: 31 décembre 2015

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas. Cela se sent déjà dans les artères des marchés de la capitale. Du côté des enfants, c’est toujours l’euphorie de recevoir le cadeau du Père Noël. Il se trouve cependant que malgré l’interdiction de l’usage des pétards, par un communiqué d’hier émanant du ministre de l’Intérieur, il y en a qui continue à enfreindre la loi. En effet, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a informé la population via un arrêté que l’usage des pétards et autres explosifs similaires à l’occasion des fêtes de fin d’année est interdit sur toute l’étendue du territoire national dans la période du 22 décembre 2015 au 21 janvier 2016. Ce n’est pas tout. Il est demandé aux forces de sécurité, en rapport avec les autorités administratives (Gouverneurs, Préfets et Sous-préfets), de veiller durant toute la période indiquée, à l’application stricte de cet arrêté.  Daouda Diallo et ses ouailles en appellent même à la collaboration de tous pour prévenir tout trouble à l’ordre public. Mais la mesure d’interdiction des pétards est violée.

Le constat reste le même, car ces pétards et autres explosifs continuent à se faire entendre dans les quartiers, surtout à des heures tardives. Ça explosait par-ci et pétait par-là de bruits pétaradants. De toute évidence, il va falloir empêcher les circuits par lesquels ces pétards et explosifs passent pour inonder le marché sénégalais. Car, même si leur importation est interdite, les fraudeurs arrivent toujours à faire entrer « leurs marchandises ». En tout état de cause, des mesures de répressions doivent êtres mises en place pour dissuader plus d’un, afin que la sécurité soit de mise au cours de ces fêtes de fin d’année. Ces jouets explosifs continuent d’être utilisés, comme divertissement, par les enfants, en cette veille de fin d’année

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15