téléchargement (6)

VENTE, RECEL ET TRAFIC D’OBJETS VOLES Grand-Yoff, capitale du marché noir

 Dans la commune de Grand-Yoff, poussent plusieurs marchés. Mais celui qui attire l’attention des citoyens, c’est celui des revendeurs de portables souvent volés et autre marché où se réfugient les grands dealers. La mairie  et la population ont pris les devants pour chasser les occupants.

L’année 2015, Grand-Yoff est revenu négativement au-devant de l’actualité. Cela fait suite aux séries d’assassinats et vols et trafics de drogues. C’est  dans cette commune où se trouvent des marchés spéciaux. L’un deux est pour la vente des portables ou autres matériels informatiques volés dans la région de Dakar. Ce marché  non loin du poste de Police de la commune s’ouvre au vu et au su de tout le monde, de 17 à 21heures. Et les recycleurs et voleurs se frottent bien les mains.

Le marché des revendeurs portables volés n’existe plus depuis quelques jours grâce à la détermination des populations. Ces mêmes revendeurs ont trouvé refuge, dans un marché qui se trouve entre Liberté 6 et Grand-Yoff. La marie de Grand-Yoff a lancé cette semaine une opération de déguerpissement de ces marchés que refusent ces malfaiteurs. A en croire  Oumar Guèye, chef de division des services techniques de la mairie de Grand-Yoff,  c’est « sous la demande des populations que la mairie a décidé d’assainir le  lieu, qui a été transformé en zone marchande, mais infestée par les revendeurs portables volés et des vendeurs de dogues ».

Les autorités municipales ne comptent pas baisser les bras dans cette opération de déguerpissement des endroits illégaux.

Parmi les victimes de cette opération du marché  de Liberté 6, il y avait un certain Christian Dionou, commerçant de profession. Pour lui, les accusations de la marie ne sont pas fondées. « En réalité, les autorités municipales veulent nous déguerpir pour mettre en place un marché hebdomadaire, où eux mêmes vont vendre des places et encaisser directement d’importantes sommes. Alors qu’elles disent partout dans les médiats, que ce marché n’a pas sa raison d’être car c’est un lieu de vente de drogues et de portables. Quelle contradiction ! », S’exclame ce commerçant.

Abdou Ndiaye, revendeur de portables supposés volés, abonde dans le même sens mais solde ses comptes contre ceux qui les accusent de receleurs. « Tous les portables que je revends ne sont pas volés. Ce sont des personnes, qui ont des problèmes de dépense, ou bien d’autres  nouveaux portables. Nous ne sommes pas des voleurs. Nous invitons la mairie à s’occuper des problèmes d’inondation que de s’acharner contre nous. Nous sommes d’honnêtes citoyens ».

Le rappeur AzouAtoumy : « Ceux qui mènent cette activité illicite viennent d’ailleurs »

Le groupe de Rap « Jah Me Rue », vient de sortir un album, dont les membres du groupe  ont presque consacré leurs textes sur la situation socioculturelle de la commune de Grand-Yoff.  Ces natifs de ce quartier et membres du groupe accusent les médias d’avoir peint leur commune comme une zone d’insécurité. « Si on écoute les médias on a l’impression que c’est une zone à haut risque. Tous ceux qui mènent des activités illicites ne sont pas natifs de cette commune. Ils viennent d’ailleurs. A 22 heures, ils prennent  des  cars pour rentrer à Pikine où Guediawaye », a-t-il révélé au cours d’une conférence de presse. Par ailleurs le rappeur conseille à la municipalité « d’entamer les lotissements et accentuer la politique de l’éclairage dans la commune ».

Ainsi, les jeunes rappeurs de Jah me rue, pour gommer cette mauvaise image, ont décidé de créer une structure qui apportera une solution pérenne. Aussi, se proposent-ils d’«inscrire Grand-Yoff sur la carte du Hip-hop Galsen». Ils se refusent de pointer du doigt  une quelconque mauvaise gestion des gouvernants, ou d’empiler des injures, «monnaie courante dans le milieu du rap pour se faire un nom». La solution, croient-ils savoir, c’est de trouver un consensus. D’où  le titre de leur album qui présente toute leur philosophie.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

macky-et-decroix

RENCONTRE ENTRE MACKY ET MANKOO WATTU SENEGAL Les Législatives prévues le 02 juillet 2017

Le président Macky Sall a rencontré, hier, son opposition au Palais, durant plus de trois …