Accueil / POLITIQUE / Verdict du procès de Khalifa Sall « Le droit a été bien dit », selon BBY

Verdict du procès de Khalifa Sall « Le droit a été bien dit », selon BBY

La décision rendue, vendredi dernier, par le Président Lamotte dans l’affaire dite la caisse d’avance de la mairie de Dakar a été diversement commenté par les sénégalais. Du côté de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar, l’on estime que le droit a été bien dit et que ce procès n’a rien de politique.

Selon Pape Mahawa Diouf, coordonnateur de la cellule de communication de ladite coalition, il faut se rappeler de l’époque où les journalistes dans notre pays ont été maltraités, secoués, molestés, emprisonnés et leurs locaux saccagés sans suite. Parce qu’ils avaient commis l’outre prudence de dénoncer les dérives inacceptables du régime du Sopi. S’agissant de l’affaire Khalifa Sall, il indique que la justice sénégalaise a prononcé le droit au nom de la République et du peuple sénégalais. « Prétendre dans ce contexte que le procès de la ville de Dakar est un procès politique relève tout simplement et d’évidence de la myopie intellectuelle pour ne pas dire de la mauvaise foi. Il existe par ailleurs de constater comment certaines identités politiques tentent piteusement de prendre en otage l’opinion nationale au gré de leur confort. Si chacun voit le droit à l’aune de ses intérêts du moment, la République deviendrait forcément parcellaire. Et le profil du justiciable ne saurait en aucun cas primer sur l’institution judiciaire elle-même ». Par ailleurs, Pape Mahawa Diouf et ses pairs renseigne que l’eurobond de 1200 milliards accordé par les marchés financiers vient porter un coup aux manipulateurs de l’opinion. « Puisque cette opération financière marque pour une bonne fois la crédibilité des politiques économiques conduites dans notre pays depuis 2012. Ces résultats constituent le condensé d’un cadre macroéconomique stable et performant grâce, entre autres, à l’amélioration de l’environnement des affaires et à l’assainissement des finances publics. Désormais, le Sénégal maîtrise sa politique énergétique et elle est fondée sur une vision audacieuse, structurante qui contribue à la croissance au lieu d’en être le frein. La production nationale s’est globalement améliorée dans tous les secteurs économiques ». Toutefois, ils ont montré leur détermination pour la poursuite des discussions dans le secteur de l’éducation, de la santé, entre autres.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Affaire Khalifa Sall: Révélations sur une réunion secrète entre Macky et ses avocats

Le procès en appel de la caisse d’avance de la mairie de Dakar se poursuit, …

 Hadjibou Soumaré chez le Khalife de Thiénaba

L’ancien Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré, poursuit sa visite de courtoisie auprès des familles religieuses …