Accueil / Education / Vers la création d’une télévision numérique universitaire

Vers la création d’une télévision numérique universitaire

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche travaille à la création d’une télévision numérique universitaire qui aura, entre autres missions, de porter le savoir à proximité des populations, a appris l’APS.

Cette télévision numérique sera mise en place avec le soutien du Comité national de pilotage de la transition de l’analogie vers le numérique (CONTAN), a expliqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, samedi à la Somone (Mbour).

‘’L’enseignement supérieur a besoin de visibilité. Notre pays a construit énormément de lycées et de collèges et aujourd’hui le nombre de bacheliers croît’’, a souligné M. Niasse.

’’Cette année, a-t-il dit, nous passons de 39 000 bacheliers en 2014 à 45 000 en 2015. Nous en attendons presque le double d’ici cinq ans. Ce qui est un défi énorme auquel construire seulement des établissements à travers des murs ne suffit pas’’.

Mary Teux Niane présidait le démarrage des travaux d’un atelier national sur le projet de création d’une télévision nationale universitaire du Sénégal (TNUS).

‘’La mise en place de la télévision numérique terrestre nous donne une grosse opportunité (…) de diffusion des résultats de la science de la technologie, de programmes de promotion de la culture scientifique et de toucher les populations partout où elles sont, sans avoir besoin de faire des investissements en équipements très lourds’’, a expliqué M. Niane.

Selon lui, cette télévision permettra de pouvoir vendre les contenus des enseignants-chercheurs sénégalais ainsi que les contenus de la recherche et de l’innovation au niveau du Sénégal.

‘’Notre souhait est que, si nous avons les autorisations requises, avant la fin de l’année 2015, qu’au moins l’embryon national soit opérationnel’’, a-t-il soutenu.

’’Cette initiative répond à l’envie de faire comprendre aux citoyens sénégalais la nécessité de faire de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation une priorité nationale’’, a-t-il encore dit.

Le directeur exécutif du CONTAN, Amadou Top, a indiqué qu’il est tout à fait possible de mettre en place les studios qu’il faut pour la production et la diffusion et de démarrer les programmes tests pour une télévision numérique d’envergure nationale de très grande qualité.

‘’Je ne doute pas une seconde que l’université sénégalaise soit en mesure de relever ce défi-là et de faire en sorte qu’en Afrique, il y ait une télévision francophone capable de prendre en charge les nouveaux défis lancés par l’utilisation du numérique’’, a-t-il fait observer

Share This:

À voir aussi

LA SENSIBILISATION AUX ENJEUX DU NUMÉRIQUE DOIT CONCERNER PARENTS ET ÉLÈVES (PRÉSIDENTE CDP)

L’éducation à l’utilisation de l’Internet et aux enjeux de l’environnement numérique nécessite une implication des …