ECONOMIE

VERS LA STRUCTURATION DE LA FILIÈRE DE L’ANACARDE AVANT LA FIN DE L’ANNÉE

  • Date: 24 mars 2016

Les acteurs de la filière de l’anacarde ont pris l’engagement de mettre en place une interprofession avant la fin de l’année en vue de structurer le secteur a annoncé, mercredi à Dakar, Boubacar Sow, directeur pays de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au Sénégal et en Gambie.

« L’urgence première, c’est d’avoir une filière bien structurée, c’est-à-dire l’organisation de la profession. Nous sommes d’accord avec tous les acteurs que d’ici la fin de cette année, nous aurons une interprofession », a-t-il dit à la cérémonie de clôture du forum annuel sur la commercialisation de l’anacarde au Sénégal.

Ce forum organisé par l’IRD a réuni pendant deux jours les acteurs de filière anacarde sénégalaise et des invités venus de la Gambie et de la Guinée-Bissau. « Développer le commerce des produits agricoles » était le thème de cette édition.

« Tous les acteurs sont conscients qu’il est important d’agir pour l’augmentation de la production de l’anacarde au Sénégal pour porter la transformation au-delà de son état actuel de 1% des productions pour plus de valeur ajoutée », a poursuivi M. Sow.

Le directeur de l’IRD a aussi indiqué que les trois pays voisins et inséparables en matière de cajou, doivent mettre en place une union à partir des avantages de chacun d’eux en vue de bonifier l’inexistant et sécuriser les relations.

« En matière de cajou, on ne peut pas séparer les trois pays, ce n’est pas possible quel que puissent être les politiques et dispositifs en place, nous sommes obligés de coopérer », a-t-il affirmé.

Le forum est organisé par l’IRD en partenariat avec le cadre de concertation des opérateurs de la filière anacarde de la Casamance (COFAC) et l’Agence de régulation des marchés.

Il se tient dans le cadre d’un projet de renforcement de la filière cajou, qui est financé par le ministère américain de l’Agriculture.

Ce forum devrait permettre d’ »examiner les résultats de la dernière saison, de tirer les leçons apprises et de dégager les perspectives de la prochaine campagne ».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15