Accueil / ACTUALITES / Vers le divorce Wade-Fada- Le groupe parlementaire libéral vit-il ses derniers jours ?

Vers le divorce Wade-Fada- Le groupe parlementaire libéral vit-il ses derniers jours ?

 Le camp de Modou Diagne Fada et l’aile dure du Pds se préparent à consommer leur divorce. Cependant, les conséquences de cet éventuel divorce seront lourdes pour les deux camps. Le Pds va perdre son groupe parlementaire, ses mairies et conseils départementaux.

Le parti démocratique sénégalais va connaitre, dans les prochains jours, sans risque de se tromper, une scission après le fiasco de mardi dernier. Si tous les libéraux franchiront le rubicond, les dégâts seront incalculables. Premièrement, le  groupe parlementaire libéral et démocratique, que dirige Modou Diagne Fada, est appelé à disparaitre, immédiatement. Au moins, 5 députés vont suivre le président Modou Diagne Fada dans le maquis. Le vin sera tiré et il ne restera qu’à le boire. Mais certainement, Me Wade va s’activer à la survie de ce groupe, en cherchant à recoller certains morceaux de gauche à droite. Une tâche qui ne sera pas du tout facile pour le Pape Sopi. Du fait d’un constat que les observateurs politique ont occulté. Il y a d’autres députés élus sous les couleurs du Pds et qui ne mouillent plus le maillot libéral. On peut citer le cas Me Ousmane Ngom qui a gelé provisoirement ses activités au sein du parti bleu. Certes, Me Abdoulaye Wade lui a rendu visite, mais rien n’a filtré de cette audience. Par contre, l’autre inquiétude, c’est Iba Der Thiam, qui est désormais du camp de Macky Sall et pour rien au monde, ne viendra en sapeur-pompier.

Deuxième conséquence, les maigres localités conquises par les libéraux, aux dernières élections locales, seront sous perfusion. Car, la plupart des frondeurs sont des élus locaux et en cas de divorce, leur majorité sera étouffée. Les apéristes pourraient saisir cette occasion pour compliquer davantage le fonctionnement de ses institutions locales. Autant de fâcheuses conséquences qui guetteraient le Pds, en cas d’exclusion ou de départ de Modou Diagne Fada et Cie.  Aussi, le Pds et Me Wade gagneraient-ils plus à faire la paix avec tout le monde, parce qu’étant affaiblis par la traque des biens supposés mal acquis.

 Ibrahima Khalil DIEME

Share This:

À voir aussi

NI BOUGAZALI, NI ALIOU SALL- Vers la perte de Guédiawaye

La guerre de Guédiawaye n’aura donc pas lieu. Il a été dit que le Président …