Accueil / ACTUALITES / Vers un report des élections législatives : Wade et Ousmane Ngom se penchent sur la question

Vers un report des élections législatives : Wade et Ousmane Ngom se penchent sur la question

Murmurée dans les couloirs du palais et souhaitée par une bonne partie des démocrates du pays, l’idée d’un report des législatives du 03 juin prochain fait son chemin. Le président de la République ne s’y oppose plus. Et selon des sources établies au palais, il aurait reçu le ministre de l’intérieur pour discuter de la question avec lui. Reporter les législatives et les coupler avec les élections locales de novembre 2007. C’est le schéma qui est actuellement à l’étude à la présidence de la République. Dont le maître de céans aurait reçu Me Ousmane Ngom pour discuter avec lui de la question (nos interlocuteurs de l’immeuble de la place Washington refusent de confirmer l’audience entre Wade et Ousmane Ngom).

Source : L’Observateur
Le ministre de l’intérieur pourrait bien préparer un projet de loi prorogeant une nouvelle fois le mandant des députés. Car, selon nos sources proches du pouvoir, Me Wade veut donner leurs chances à Pierre Goudiaby Atépa, Alioune Tine et Amsatou Sow Sidibé qui ont tenté de jouer les bons offices pour rapprocher le pouvoir et l’opposition. Mais force est de constater d’une part que le chef de l’Etat redoute l’organisation d’élections boycottées par la partie la plus significative de son opposition. D’où sa propension à passer outre le radicalisme des durs de son camp et à céder sur la question. Ensuite, un report éventuel des législatives permettrait à l’opposition de sauver la face et de se ressaisir après la raclée qu’elle a subie lors de la présidentielle du 25 février dernier. Toutefois, selon Babacar Justin Ndiaye, le mandat de l’Assemblée nationale a expiré depuis le 30 juin 2006 et que c’est grâce à « un projet de loi et à son règlement intérieur » qu’elle continue à légiférer. Le politologue déplore par ailleurs « la fièvre du report et des prorogations qui rendent flasques et fanées nos institutions ». Il invite le pouvoir et l’opposition à prendre leurs responsabilités, pour sauver l’image de la démocratie sénégalaise.


À voir aussi

Un kankourang se fait prendre par la Police !

Une scène insolite qui s’est déroulé il y a quelques jours et la vidéo est …

Sexe contre notes: Serigne Mbaye Thiam répond à Human Rights Watch

La réplique n’a pas tardé. Aussitôt après la sortie du rapport de Human Rights Watch …