Accueil / ACTUALITES / Vers une «préséance» de Macky sur Pape Diop : Karim en position de troisième larron

Vers une «préséance» de Macky sur Pape Diop : Karim en position de troisième larron

Avec l’adoption de la loi instituant le Sénat, dont le président est désormais la deuxième personnalité de l’Etat, la bataille pour la succession de Wade prend une autre dimension. Avec un Pape Diop relégué au second plan et qui entend défendre sa peau et un Macky Sall combattu sans merci mais qui n’a pas encore abattu ses dernières cartes. Quant à Karim Wade, il observe par la fenêtre, le «duel» entre le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale.

Source : L’Observateur
Malgré la sortie de Pape Diop pour rappeler que l’Assemblée nationale reste la première chambre dans l’ordre protocolaire des institutions de la République, le malaise est réel parmi ses partisans. Ceux-ci redoutent sa mise à mort politique avec sa relégation au rang de 3e personnalité de l’Etat. Car, après l’adoption, mardi dernier par les députés, de la loi instituant le Sénat, c’est le président de cette chambre qui succède au chef de l’Etat en cas de vacance du pouvoir. En clair, le président du Sénat nommé par le chef de l’Etat et qui pourrait être Macky Sall, risque de faire de l’ombre au dévoué Pape Diop. Ce dernier, comme pour exorciser cette éventualité, souligne que dans la préséance républicaine, les députés élus au suffrage universel arrivent avant les sénateurs nommés par le président de la République. Du côté de Macky Sall, on préfère toujours ne pas commenter les « spéculations de presse ». Un conseiller du Premier ministre rappelle une nouvelle fois que son mentor ne se bat contre personne pour prendre la place de Wade. « Il ne va pas commettre l’erreur de Idrissa Seck en lorgnant le fauteuil du Président et il ne combat pas le président de l’Assemblée nationale », assène-t-il. Une profession de foi qui ne saurait occulter la montée d’adrénaline entre le camp de Pape Diop et celui de Macky Sall, sur fond de querelle de succession du « vieux ». Lequel manifeste de plus en plus son agacement face à ce débat. Quant à son fils, il semble se réjouir du répit qui lui est accordé dans cette bataille. Car, pour le moment, il est mis entre les parenthèses de la guerre de succession de Wade. Une « guerre » qui concerne actuellement Macky Sall et Pape Diop.


À voir aussi

Exclusif/ Un scandale de 150 milliards F à Air Sénégal SA

L’Etat du Sénégal a pris le Fonsis et le Ministère des Finances à qui il …

Regardez ces ânes qui traversent le péage