Accueil / ACTUALITES / Victime de la mitraille médiatique des «lundis de Madiambal» Youssou Touré n’exclut pas de se suicider

Victime de la mitraille médiatique des «lundis de Madiambal» Youssou Touré n’exclut pas de se suicider

 Youssou Touré se dit victime d’un «lynchage médiatique hallucinant» du journal Le Quotidien, à travers «les Lundis de Madiambal Diagne». «Depuis trois ans, Madiambal Diagne s’attaque à ma personne pour des raisons que j’ignore», s’est indigné le secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et langues nationales qui n’exclut pas le suicide.  

 Youssou Touré contre-attaque. Après la publication hier de la chronique, «Les Lundis de Madiambal », qui le traite, lui, et ses collègues ministres de «malotrus», pour s’être attaqués à Amath Dansokho, le secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et langues nationales crie au  lynchage médiatique. «Je suis victime d’un lynchage médiatique hallucinant», s’est indigné Youssou Touré. «Il y a une sorte d’acharnement criminel, une méchanceté délibérée et gratuite de Madiambal Diagne sur moi depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir», s’est scandalisé le patron du Réseau des enseignants apéristes. «Je sais que Madiambal est très puissant. C’est un ami et très proche du président Macky Sall. Il a des entrées au sommet de l’Etat et en haut lieu», déballe-t-il. «Mais s’il a reçu mandat d’en haut pour me liquider du Gouvernement, lui et ses complices n’ont qu’à exécuter leur forfait», gronde-t-il de colère. Sans préciser, pour autant qu’il n’a jamais été demandeur d’un quelconque poste. «Je ne suis pas demandeur de quoi que ce soit et je ne vais jamais monnayer ma dignité à l’aune de ma retraite, car je ne suis pas un vulgaire instituteur, pour avoir fait mes preuves dans l’enseignement», recadre-t-il sur un ton corrosif et très incisif.  «Je sais que Madiambal est très puissant et il n’a qu’à demander mon renvoi. Mais je demande d’où est-ce qu’il  (Madiambal) tire sa puissance, s’interroge M. Touré. «Il se permet de dire des choses dans ce pays qu’aucun autre citoyen n’ose dire et sans être inquiété. Il y a anguille sous roche», dit-il dubitatif. Quant à ses prises de position sur tel ou tel sujet de l’actualité nationale, notamment sur l’affaire Dansokho, Youssou Touré estime qu’il ne voit pas dans ses propos quelque chose d’indécent ou de choquant qui mériterait ce lynchage médiatique sur sa personne. Cet «hurluberlu» n’étant pas innocent à son avis, Youssou Touré se réserve désormais le droit de communiquer.  «Même si je me tais, il (Madiambal) viendra fouiner dans les poubelles de mon quotidien», redoute-t-il. «Cet abattage médiatique à la fois malsain, racoleur, et non dépourvu d’arrière-pensées politiques ne saurait perdurer», a-t-il souligné, non sans exclure de se suicider. Tout ça, précise-t-il, à cause de Madiambal Diagne.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

LIBERTE PROVISOIRE REFUSEE A BAMBA FALL ET CIE Ce que cache l’intransigeance du Parquet général

La Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Dakar a prononcé la liberté provisoire pour …