Accueil / SOCIETE / Victime d’une grossesse non désirée, une jeune fille chassée du domicile familial par son père

Victime d’une grossesse non désirée, une jeune fille chassée du domicile familial par son père

Les faits se sont déroulés à Malika où une jeune fille, victime d’une grossesse indésirable, a été chassée par son père du domicile familial. Quant à l’auteur de la grossesse, il a pris la poudre d’escampette après avoir commis son forfait. La jeune fille qui ne sait pas à quel saint se vouer a été récupérée par les « bajen gokh » qui tentent tant bien que mal de la rassurer.

À Malika, c’est cette affaire qui défraie la chronique. La jeune fille, dépitée, s’est confiée à votre canard préféré. « J’ai été engrossée par mon amant qui n’a rien trouver de mieux que de prendre la tangente après avoir commis son forfait. Il a même changé son numéro qui est sous boite vocale. Mon père m’a chassée de la maison comme une mal propre car il ne peut plus supporter ma présence à cause de cette grossesse indésirable », narre-t-elle, en larmes. Poursuivant sa triste histoire, il ajoute : « Je passe la nuit dans la rue. J’ai besoin d’aide. J’ai été même victime d’un chantage de la part d’un marabout que j’ai sollicité. Une proposition que j’ai refusée catégoriquement  malgré la situation difficile que je traverse actuellement. J’ai été accueillie par un journaliste dont je préfère taire le nom qui m’a confié aux « bajen gokh » de la commune de Yeumbeul Nord qui me prennent en charge. Ces dernières m’ont conduite au Centre de Ginndi pour que je suive un traitement ».

Quant aux « bajen gokh », elles condamnent cette situation car selon elles cette jeune fille a plutôt besoin de soutien de la part de sa famille. « Les parents ont une part importante de responsabilité dans l’éducation des enfants. Il ne se passe pas une semaine ou un mois sans qu’on enregistre des personnes victimes du même cas. Cette affaire sera suivie et traitée dans les règles de l’art. Il faut signaler que des cas du genre font légion dans la banlieue surtout au niveau des quartiers les plus pauvres », nous confie cette dame.

Sada Mbodj

À voir aussi

COLERE CONTRE L’HOMME D’AFFAIRES MOR MATY SARR Les fidèles d’El Hadj Daouda Dia de Mbeuleukhé vont battre le macadam

Les jeunes du « kourel » des fidèles d’El Hadj Daouda Dia de Mbeuleukhé, ont fait face …