Accueil / ACTUALITES / VIDEO/Fusillades meurtrières sur un campus américain : 22 morts

VIDEO/Fusillades meurtrières sur un campus américain : 22 morts

Au moins vingt-deux personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées dans deux fusillades qui ont éclaté, lundi 16 avril, sur le campus de l’université de Virginia Tech, dans la ville de Blacksburg en Virginie, selon un bilan établi conjointement par le site Internet de l’université, la police locale et les hôpitaux.

<embed

type= »application/x-mplayer2″

id= »_wmp »

name= »_wmp »

width= »345″

height= »304″

pluginspage= »http://www.microsoft.com/windows/windowsmedia/download/default.aspx »

loop= »0″

showstatusbar= »0″

src= »/france24Public/playlist.jsp?link=mms://video.france24.com.edgestreams.net/FR NW PKG IRAK STRATEGY 09h_400.wmv&isVip=false »

autostart= »0″

uimode= »full »

stretchtofit= »0″

mute= »0″>


La chaîne de télévision Fox News, citant des sources fédérales, évoque, pour sa part, trente-deux morts, un bilan qui n’a cependant pas encore été confirmé par d’autres sources. Il s’agit de la plus grande tuerie perpétrée dans un établissement scolaire aux Etats-Unis.

La première fusillade aurait eu lieu vers 7 h 15 (13 h 15, heure de Paris) dans une des principales résidences universitaires, selon un communiqué de l’université. Un appel aux services d’urgence locaux avait alors signalé un incident dans le West Ambler Johnston Hall, un dortoir où vivent 900 étudiants.

« En plein processus d’enquête, environ deux heures plus tard, l’université a reçu des informations concernant une fusillade au Norris Hall », a ajouté le communiqué. Selon le responsable de la police de l’université, Wendell Flinchum, plusieurs des victimes étaient des étudiants, tués dans une salle de cours. La police locale a confirmé que le tireur, qui semble avoir agi seul, est décédé, sans préciser s’il s’agisait ou pas d’un étudiant. Elle tentait également de déterminer s’il s’était suicidé ou s’il avait été abattu par les forces de l’ordre.

« UNE TRAGÉDIE D’UNE PROPORTION MONUMENTALE »

Plusieurs témoins interrogés sur les chaînes de télévision américaines ont raconté avoir entendu plusieurs dizaines de coups de feu et évoqué la panique dans les bâtiments. Selon Amy Steele, rédactrice en chef du journal du campus interrogée par CNN, »beaucoup d’étudiants courraient partout, comme des fous ». « L’un des blessés est un étudiant qui a sauté d’une fenêtre pour sortir de la résidence universitaire », a-t-elle précisé.

« Aujourd’hui, l’université a été frappée par une tragédie que nous considérons d’une proportion monumentale », a déclaré son président, Charles Stenger, lors d’une conférence de presse. Après avoir fermé les entrées du campus et demandé aux personnes qui se trouvaient à l’intérieur de s’enfermer et de ne pas s’approcher des fenêtres, l’université avait annoncé, en fin de matinée, l’évacuation progressive de ses 25 000 étudiants.

Une prime de 5 000 dollars était promise, depuis dimanche, à quiconque permettrait l’arrestation des responsables de deux alertes à la bombe qui ont secoué le campus, le 2 et le 13 avril. Selon les médias américains, la rentrée universitaire de cette même université avait été marquée, en août, par un autre drame, quand un prisonnier évadé s’était réfugié sur le campus. L’homme avait été arrêté, mais un gardien et un policier avaient été tués.

La présidence du Virginia Tech a fait savoir qu’une cellule de soutien sera mise à disposition du personnel de l’université et que des psychologues sont déjà sur les lieux pour assister les étudiants. Une cérémonie est programmée mardi à la mi-journée pour que toute la communauté fréquentant l’université puisse se réunir « pour commencer à gérer cette tragédie ».

George W. Bush « horrifié » par cette tragédie

Le président américain a réagi à la tuerie qui a fait 22 morts sur le campus de l’université de Virginia Tech, en se disant « horrifié ». »Sa réaction immédiate a été une réaction de profonde préoccupation » pour les familles des victimes, les étudiants et le personnel de l’université, a déclaré une porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino. Elle a ajouté que la Maison Blanche « suivait l’évolution » de la situation mais ne s’est pas prononcée sur un éventuel déplacement sur place de M. Bush.


À voir aussi

Présidentielle 2019 : Vers une alliance Sonko-Bougane

Le leader de Pasteef, Ousmane Sonko juge pourrait s’allier avec Bougane Guèye Dany à la …

Exploitants forestiers: Une disparition mystérieuse !

  La gendarmerie a dévoilé les premiers éléments de l’enquête de la disparition « mystérieuse » des …