Accueil / VIDEOS / vidéo- Une marche des enseignants tourne à l’affrontement

vidéo- Une marche des enseignants tourne à l’affrontement

La manifestation initiée à Ziguinchor par le Groupe des six syndicats d’enseignants les plus représentatifs (G6) a été dispersée par la Police à coups de grenade lacrymogènes, une dizaine d’enseignants ayant été arrêtés avant d’être libérés.

La marche nationale initiée à Ziguinchor (sud) par le Groupe des six syndicats d’enseignants les plus représentatifs (G6) a été dispersée par la Police à coups de grenade lacrymogènes, une dizaine d’enseignants ayant été arrêtés avant d’être libérés par le commissaire central, a appris l’APS.

Un arrêté préfectoral sorti mercredi en fin de soirée avait interdit la tenue de cette marche prévue jeudi dans la ville de Ziguinchor. Mais les enseignants qui avaient déjà rallié Ziguinchor en masse ont décidé de manifester malgré l’interdiction de l’autorité départementale.

Les secrétaires nationaux des six organisations syndicales se sont donné rendez-vous au lycée Djinabo Bassène de Ziguinchor à 10 heures avant de sonner la mobilisation pour une marche à travers les artères de la ville où un dispositif de sécurité avait été mis en place par les autorités.

Le préfet du département Ibra Fall s’était rendu à leur lieu de rassemblement, au lycée Djinabo pour « discuter avec les responsables syndicaux en vue de trouver une solution ». Toutefois la médiation n’a pas porté ses fruits.

Les enseignants ont quitté le lycée Djinabo pour emprunter la grande avenue qui mène vers le rond-point Bellaly au quartier Boucoutte. La foule s’est ensuite dirigée vers le rond-point Jean Paul II en centre-ville sous forte escorte policière.

Les marcheurs voulaient ensuite partir à la Préfecture pour déposer le mémorandum. Mais ils ont été bloqués par le dispositif de sécurité et il s’en est suivi des échauffourées entre les forces de l’ordre et les manifestants.

Une dizaine d’enseignants a été interpellée par la Police avant d’être libérée vers 15h30 par le commissaire central.

Après la dispersion de la manifestation, les secrétaires nationaux et les secrétaires régionaux se sont retrouvés pour une concertation en interne « en vue de savoir l’attitude à adopter pour la poursuite de la lutte syndicale ».

Cette marche, précédemment organisée dans d’autres régions, entre dans le cadre du plan d’actions du G6 pour l’application des accords signés avec le gouvernement.

À voir aussi

Cheikh Béthio exhibe le milliard offert par ses talibés

Comme à chaque Magal, les talibés de Cheikh Béthio ont remis leur « adiya » à leur …

Cissé Lô: « Si Sonko gagne, je change de nationalité »

Il ne fait dans la fine bouche. Lui, c’est Moustapha Cissé, qui s’est fait un …