Accueil / FAITS DIVERS / VIOL ET EXTORSION DE FONDS A SARE MOUDELA Pendant deux ans Le cultivateur abusait d’une non voyante .

VIOL ET EXTORSION DE FONDS A SARE MOUDELA Pendant deux ans Le cultivateur abusait d’une non voyante .

Saré Moudéla, village situé à quelques encablures de l’arrondissement de Maka Coulibantang est secoué par un gros scandale . Un cultivateur du nom de Mbaye Bâ, âgé de 41 et domicilié à Sinthiou Sambalou est depuis le 7 août placé en garde-à-vue dans les locaux de la gendarmerie. Il abusait d’une non voyante pendant deux ans.

Source l’Observateur

Le pot aux roses a été découvert le 28 juillet dernier. Ce jour-là vers 2 heures du matin, le cultivateur Mbaye Bâ s’est introduit nuitamment dans la chambre de la dame Mariama Diallo, une non voyante âgée de 48 mariée et mère de 3 enfants pour entretenir des relations coupables avec cette dernière. Mais c’était sans compter avec la dame qui a systématiquement refusé de se prêter à son jeu en lui faisant comprendre qu’il entretenait des relations coupables avec une de ses belles soeurs. Par conséquent, il ne va pas jouer à son sport favori et la non voyante lui intima l’ordre de quitter les lieux. Non contente de l’attitude de la non voyante cette nuit là, Mbaye, en quittant les lieux, a emporté par devers lui une somme d’argent que la dame a estimée à 50 000 FCFA. Le lendemain, la dame s’est rendue au domicile de ce dernier pour lui réclamer son argent. Ce que le cultivateur a nié avoir volé . Ainsi, le 4 août dernier, on ne sait quelle mouche a piqué le cultivateur pour aller déposer une plainte à la brigade de gendarmerie de Tambacounda sous prétexte que la non voyante a bafoué son honneur devant tous les villageois en l’accusant de vol . Cette plainte déposée a permis aux hommes de l’adjudant-chef Thierno Diop, commandant la brigade de gendarmerie de Tambacounda d’ouvrir une enquête. Leur machine judiciaire mise en branle s’est soldée par l’arrestation du cultivateur ce mardi vers 17 heures pour viol et extorsion de fond. Sous le feu roulant des questions des pandores, le cultivateur a finalement avoué sans ambages sa sale besogne perpétrée sur une non voyante mariée. Quant à cette dernière, elle laisse entendre : « ça fait deux ans que le cultivateur abusait de moi mais comme je suis mariée et j’ai de grands enfants, j’ai préféré ne rien dire ». Le cultivateur sera déféré devant le procureur pour viol et extorsion de fond au terme de sa durée légale de garde-à-vue.


À voir aussi

Ngande- Des encagoules sèment la terreur

Ngandé, village de la commune du même nom dans l’Arrondissement de  Keur Momar Sarr a …

Viols ayant entrainé la mort- Sadio Mangassa viole trois dames le même jour avant d’étrangler l’une

Sadio Moussa Mangassa, 32 ans, ne respire que pour les femmes âgées. Son goût prononcé …