SOCIETE

VIOL ET PÉDOPHILIE SUR UNE MINEURE DE MOINS DE 13 ANS- Goudiaby risque 10 ans de prison ferme

  • Date: 30 juin 2016

Attrait, hier, à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour viol et pédophilie commis sur une mineure âgée de moins de 13 ans, Goudiaby risque 10 ans de prison ferme. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 5 juillet prochain.

10 ans de prison ferme, c’est la peine que risque le sieur Goudiaby. Il est poursuivi pour viol et pédophilie commis sur une mineure âgée de moins de 13 ans. En effet, il ressort des débats d’audience que les faits se sont déroulés à Yeumbeul. Ce jour-là, le sieur Goudiaby a profité du calme qui régnait dans la maison pour s’introduire dans la chambre où dormait la fille A. Bodian. Alors que la fille était plongée dans un sommeil profond, Goudiaby a sorti son sexe avant de la pénétrer. Réveillée, la fille a commencé à crier sous le coup de la peur. Ainsi, le mis en cause a pris la poudre d’escampette. Alertés par les cris, certains membres de la famille ont fait irruption dans la chambre. Ils trouveront sur place la petite A. Bodian en train de pleurer. Soumise au feu roulant des questions, la victime a déclaré avoir été surprise pendant son sommeil par Goudiaby qui a réussi à la violer avant de se fondre dans la nature. Sans perdre de temps, ses parents l’ont conduite dans une structure sanitaire de la place. Le médecin, après consultation, a attesté que la fille a été violée conformément aux lésions constatées sur elle.

Pis, la pénétration a atteint une profondeur qui a entraîné la défloraison de l’hymen. Pour élucider cette affaire, les parents de la petite fille ont porté plainte et Goudiaby a été alpagué par la police. À l’enquête préliminaire, le mis en cause a nié les faits qui lui sont reprochés. Pourtant, depuis le début de cette affaire jusqu’à la barre du tribunal, la fille est restée constante dans ses déclarations.

« La personne civilement responsable a rendu l’âme lorsqu’elle a été avisée »

Accompagnée par sa mère et de sa grande mère maternelle, la petite A. Bodian a répondu difficilement aux questions qui lui sont posées par le tribunal. Tête baissée, elle déclare : « C’est bel et bien Goudiaby qui m’a fait cela. Ce jour-là, j’étais en train de dormir et malgré mes cris il m’a forcé. D’ailleurs, j’ai été blessée et ça faisait très mal ». Invité à donner sa version des faits, le mis en cause a tout simplement rejeté les accusations portées à son encontre. Selon lui, il n’a rien fait et jamais il ne commettra un tel sur une mineure. Pour sa part, la maman de la victime a indiqué qu’elle était absente de la maison au moment des faits. « J’étais sortie et lorsque j’ai appris les faits, j’ai beaucoup de mal à les digérer. Pis, quand j’ai informé sa grand-mère, cette dernière a piqué une crise avant de rendre l’âme », a confessé sa mère.

Cependant, un témoin entendu par le tribunal a déclaré que le prévenu est innocent dans cette affaire. Malgré cela, le représentant du ministère public a relevé la constance des faits. La preuve que le viol a eu lieu, selon le parquetier, c’est  la pénétration sexuelle  qui a été prouvée par le certificat médical. Sur ce, il a demandé au tribunal de reconnaître le prévenu coupable et de le condamner à 10 ans de prison ferme. Toutefois, l’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 5 Juillet prochain.

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15