Accueil / ACTUALITES / Viol, pédophile et détournement de mineure- Un enseignant viole une élève de CE2 et encourt 10 ans de prison ferme

Viol, pédophile et détournement de mineure- Un enseignant viole une élève de CE2 et encourt 10 ans de prison ferme

Un fait invraisemblable a été jugé, hier, au tribunal des flagrants de Dakar. Un enseignant a été accusé de viol sur une élève de CE2. Et si en rendant sa décision, le 22 mars prochain, le tribunal suit le procureur dans son réquisitoire, le mis en cause risque de passer 10 longues années derrière les verrous.

 10 ans de prison ferme, c’est la peine que risque l’enseignant Aziz Diédhiou. Ce dernier a comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour viol, pédophilie et détournement de mineure. S’agissant des faits, la victime, âgée seulement de 13 ans, a indiqué que le maître l’avait retenue en classe sous prétexte qu’elle devait réciter correctement ses tables de multiplication avant de rentrer. A en croire la fille, elle a demandé à son maître la permission d’aller se soulager dans les toilettes. Alors que les autres élèves étaient rentrés, dit-elle, le maître l’a trouvée seule dans les toilettes avant de la plaquer au sol. Il a descendu son pantalon et son caleçon jusqu’aux genoux. Par la suite, narre-t-elle, le maître lui a ôté son slip avant de passer à l’acte sexuel. «C’est la troisième fois qu’il me viole. Il a même menacé de me tuer si jamais je racontais les faits à un autre. La dernière fois, il n’y avait personne pour me secourir. Mon slip était tacheté parce que je saignais », a-t-elle dit au juge. Ces accusations ont été balayées d’un revers de main par le mis en cause. « Je n’ai jamais donné des cours à la victime. Elle est venue à l’école et ce sont les autres élèves qui m’ont informé de sa présence dans la cour. C’est ainsi que je l’ai appelé dans la classe en lui intimant l’ordre d’apprendre ses tables de multiplication. A la descente, je l’ai libérée au même titre que les autres élèves. C’est moi-même qui l’ai déposée chez elle », a-t-il dit. Sur la question de savoir ce qu’il pense du caleçon rouge tacheté de sang qui a été retrouvé lors de la perquisition, il rétorque : « sur le caleçon, ce n’est pas elle qui l’a dit, mais c’est le gendarme Ngom. En fait, j’avoue qu’ils ont trouvé un caleçon en mauvais état qui me sert de chiffon pour nettoyer mes chaussures. De plus, tous les élèves ont vu ce caleçon puisque je dors dans cette salle de classe où j’enseigne et où je garde mes affaires ».

La partie civile réclame 5 millions à titre de dommages et intérêts

La maman de la victime a soutenu que leur doute, lorsque leur fille est revenue, a été confirmé par le médecin. Tous les témoins qui ont été entendus dans cette affaire ont effectivement confirmé que la fille était à l’intérieur dudit établissement. Les élèves ont quant à eux confirmé que la fille a été retenue par l’enseignant. Pour sa part, l’avocat de la partie civile a soutenu que les faits sont avérés. Sur ce, il a réclamé 5 millions à titre de dommages et intérêts. Le parquetier a pris la balle au rebond et c’est pour dire que «le médecin a conclu que la vulve de la fille avait des rougeurs, une pénétration sans aucune lésion, les parois présentaient des rougeurs. Ce qui confirme que l’acte de pénétration sexuelle est constant». Il poursuit : «ce sont des faits avérés et malgré le fait qu’elle n’ait pas d’acte de naissance qui matérialise l’âge, elle est âgée de moins de 13 ans. Pour la peine, je sollicite de le condamner à 10 ans de prison ferme». Pour terminer, l’avocat de la défense a pris le contrepied de tout le monde en révélant que le prévenu a été largement chargé dans le procès-verbal. «Il est victime d’une cabale. Vous n’allez pas condamner quelqu’un à 10 ans de prison ferme sur des faits dont les preuves ne nous ont pas été rapportées. Il y’a un doute et je sollicite de le relaxer au bénéfice du doute», a dit la robe noire. L’affaire a été mise en délibéré pour le 22 mars prochain.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Bataille autour du parrainage La majorité impose sa loi…

REWMI.COM L’examen du projet de loi sur le parrainage a donné lieu, hier, à deux …

GO : Le SMS de Grand Niasse

On connaissait le Président Niasse sensible et volubile (par deux fois dans le passé, il …