viol

VIOL : Plus de 3600 cas enregistrés en 2016

Plus de 3600 femmes ont été violées cette année au Sénégal. Qui en parle ? Personne. La société reste sourde et les victimes sont muettes. Si on faisait enfin sauter le tabou ?

Viol. Quatre lettres qui reviennent souvent dans les pages «faits divers». Un mot qui fascine autant qu’il répugne. On plonge dans ces histoires sordides. On s’émeut devant la souffrance des victimes. Et puis, on passe à autre chose. L’émotion bloque la réflexion. Or le viol n’a rien d’un fait divers : rien qu’en 2016, plus de 3600 femmes ont été  violées dont les 80% sont recensés dans la zone des Niayes. En six mois, de janvier à juin, 1776 cas, dont 516 d’inceste, ont été recensés. Ces chiffres qui font froid dans le dos, ont été révélés par l’’Ong Alphadev lors d’une caravane dans la banlieue. L’ampleur du phénomène est perceptible à Pikine où l’on enregistre 1 à 4 abus sexuels par jour. Les victimes les plus touchées ont entre 3 et 19 ans. Face à ce ‘’drame social’’, Alphadev a déposé un mémorandum auprès des autorités de la Sous-préfecture des Niayes pour faire sauter le tabou. D’où l’organisation d’une caravane pour sensibiliser les populations sur les viols et violences faites aux femmes. Quatre communes ont été sillonnées dans le département de Pikine. Et selon le président de l’organisation Alphadev, il est temps que les autorités prennent les choses en main. ‘’Il faut que des actions concrètes soient menées pour éradiquer les violences qui pèsent sur les femmes. Beaucoup de cas de viols sont restés impunies », s’offusque M. Diakhaté. Papa Ibrahima Ndiaye, adjoint au préfet des Niayes, qui a reçu le mémorandum des enfants, a noté que beaucoup de problèmes ont été soulignés et les doléances exposées vont être d’abord étudiées et prises en compte. ‘’L’Etat est en train de travailler pour prendre en charge les problèmes de viol au niveau du département de Pikine et dans l’arrondissement des Niayes’’, a-t-il souligné. Non sans préciser que les enfants doivent être protégés. A signaler que la caravane qui a été organisée par Alphadev, en collaboration avec d’autres organisations, entre en droite ligne du combat du Comité départemental chargé de la protection de l’enfant. 73 séances ont été tenues dans plusieurs quartiers de Pikine pour sensibiliser les populations.

Sada Mbodj

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …