Accueil / SOCIETE / Viol supposé des touristes espagnoles Les acteurs du tourisme de la Casamance menacent de porter plainte

Viol supposé des touristes espagnoles Les acteurs du tourisme de la Casamance menacent de porter plainte

Les acteurs du tourisme de la Casamance réclament toute la lumière sur l’attaque et le viol des touristes espagnoles et demandent l’Etat du Sénégal de clarifier cette affaire. Ils ont dit face à la presse hier à Ziguinchor.

Apres la sortie, il y a quelques jours, du Ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, pour démentir l’information selon laquelle trois espagnoles ont été violentées et violées sur la nationale N°5, c’est au tour du Syndicat d’initiative des acteurs du tourisme de la Casamance (SUD) de monter au créneau pour se faire entendre. «Pourquoi ils n’ont pas braqué des vélos, des camions, des bus et autres véhicules particuliers qui passent sur l’axe Diouloulou-Bignona, à côté d’un cantonnement de militaires « commandos » en pleine journée ? C’est la question que s’est posée Augustin Diatta, le président du syndicat d’initiative des acteurs du tourisme de la Casamance. « Nous pensons qu’il y a un sabotage et une  diabolisation de  la destination Casamance. Nous avons demandé à ceux ont la charge du dossier d’aller jusqu’au bout pour éclaircir  l’opinion régionale, nationale et internationale sur ce qui s’est passé », a fait savoir M. Diatta. A l’en croire, si ces derniers ne peuvent pas, ils sont capables d’aller jusqu’en Espagne saisir des avocats et déposer une plainte contre ces touristes pour qu’ils leur  disent ce qu’il s’est passé. « On  ne va plus accepter car nous avons des entreprises et des familles. On est en train de perdre de la clientèle. Aujourd’hui, c’est catastrophique, les gens sont découragés car les annulations des réservations ne cessent de s’amplifier », a-t-il martelé. Ainsi ces acteurs ont salué la position et la sortie du Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, et attendent la fin de l’enquête pour en savoir un peu plus. Pour eux, c’est trop facile de laisser cette affaire tomber à l’eau et ils demandent aux autorités  de continuer leur  travail. Pour rappel, les faits se sont déroulés le jeudi 25 janvier 2018, dans l’après-midi, sur la route nationale N°5, entre les villages de Karong et de Kataba 2. D’après des informations relayées par les médias, des individus armés sont apparus de nulle part et ont intercepté un véhicule de transport en commun à bord duquel se trouvaient des touristes espagnols. Après avoir dépouillé les passagers de tous leurs biens, à savoir des portables, de l’argent en FCFA et en Euro, les malfaiteurs ont conduit trois touristes (femmes) dans la forêt pour les violer.

Zachari BADJI

À voir aussi

Nécrologie : Sadio Mané en deuil !

L’information a été partagée par un des amis du joueur sur Facebook. Sadio Mané et …

Kolda : Une mystérieuse maladie décime le cheptel

Après les fortes intempéries de juin dernier qui ont décimé une partie du cheptel à Linguère, …