Accueil / POLITIQUE / Violence électorale Attention danger !

Violence électorale Attention danger !

La violence persiste dans la campagne électorale. Cette élection présidentielle, vers laquelle s’acheminent les sénégalais, est considérée par des observateurs, comme l’une des plus importantes et des plus grosses de violences de l’histoire politique du pays. Après des attaques verbales et même physiques de responsables de l’opposition comme du pouvoir, le saccage de permanence de partis politiques s’invite dans la danse. La dernière en date est la permanence de Rewmi du candidat Idrissa Seck, sauvagement saccagée, durant la nuit du 9 au 10 février. Une voiture immatriculée DK 1505 AN, qui appartiendrait à un responsable de la Génération du Concret, en l’occurrence, Babacar Mbaye Ngara qui a vu aussi, sa pare-brise cassée. Une plainte a été déposée par les responsables locaux du parti, à la police qui a ouvert une enquête. Abdou Karim Ba, coordonnateur local de Rewmi, affirme qu’il ya des témoins de cette attaque, même si elle a eu lieu de nuit. Très en colère, il dit, toutefois, préférer laisser la justice faire son travail, même si toutes les dispositions sont prises pour clarifier cette affaire.

…Le convoi de Macky Sall attaqué à Sagatta Guéth

Le convoi de Macky Sall, candidat de la coalition « Macky 2012 » a été attaqué par des jeunes de la coalition Fal 2012, à Sagatta Guéth. Nos sources indiquent que les militants du cortège ont affronté les jeunes du Pds qui ont voulu barrer la route, afin que Macky Sall n’entre pas dans la ville. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour mettre hors d’état de nuire les jeunes. Leurs pancartes ont d’ailleurs été détruites. Macky réitère son engagement à faire partir Wade, à partir des élections. Car, en 2 000, c’est par les urnes que Wade est arrivé au pouvoir. C’est également par les élections que le parti au pouvoir a été défait dans des collectivités locales, en mars 2009. Macky Sall, qui ne compte pas appliquer le plan du M23, a affirmé qu’il ne reculera pas devant aucune attaque. Aujourd’hui, ça risque de chauffer dans la partie méridionale du Pays, où se rend le candidat des Fal 2012. Après Ziguinchor, Wade se rendra à Kolda et à Vélingara. Dans ces localités, la situation du Pds n’est du tout reluisante. A Kolda, la gestion du parti a suscité une vive colère d’une frange importante de libéraux, rangés derrière le président du Conseil régional. A Ziguinchor, des conseillers municipaux frustrés, comptent rencontrer Wade, pour lui signifier leur courroux. Mais, aux dernières nouvelles, tout est rentré dans l’ordre. Le maire semble tenir le bon bout. A Vélingara, les populations qui disent être laissées à elles-mêmes, reprochent au parti au pouvoir, de ne jamais tenir ses promesses.

Sada Mbodj et Sékou Dianko DIATTA


À voir aussi

8e congres Ld debout- Souleymane Guèye Cissé prend les commandes

La Ligue Démocratique ‘’Debout’’ a tenu, ce week-end, son 8e Congrès Ordinaire, sous le thème …

Cheikh Bamba Dieye : « Serigne Bassirou Gueye est le procureur du Président »

Cheikh Bamba Dièye, député á l’ Assemblée nationale a analysé, hier, le réquisitoire du procureur …