Accueil / POLITIQUE / VIOLENCES PRÉ-CAMPAGNE RÉFÉRENDAIRE À RUFISQUE- Oumar Faye de « Leeral Askan Wi » accuse et menace

VIOLENCES PRÉ-CAMPAGNE RÉFÉRENDAIRE À RUFISQUE- Oumar Faye de « Leeral Askan Wi » accuse et menace

La  pré-campagne du référendum du 20 mars commence à faire bouillir la marmite. Après les incidents notés au siège du Parti socialiste (Ps), samedi dernier, à Dakar, c’est au tour de la vieille cité d’enregistrer ses premiers heurts avec les violences notées durant l’Assemblée générale d’explication initiée par le mouvement « Leeral Askan wi ». Selon son leader, Oumar Faye, des proches du pouvoir et de l’ancien Maire sont derrière ces attaques.

C’est vêtu d’un  Blue Jeans et d’un tee-shirt noir portant l’effigie rouge « Rufisque vote Non » que le leader de « Leeral Askan wi » a fait face à la presse pour dénoncer ce qu’il qualifie « d’affolement du camp de Macky Sall ». Très en verve, comme à son habitude, « Ridial » comme on l’appelle à Rufisque, a tenu d’abord à revenir sur l’objet de sa rencontre dans son fief de Dangou à Rufisque.

Pour Oumar Faye, «  Rufisque et son peuple lébou ont toutes les raisons de se  lever et de dire Non à ce référendum qui n’a pas révélé tous ses secrets mais surtout pour dire Non à Macky Sall qui a montré depuis trois ans qu’il est allergique à Rufisque. » Pour l’activiste et natif de Rufisque, « le Président Macky Sall a vendu toutes les terres de Diamniadio aux Marocains, Turcs et Indiens sans penser aux familles traditionnelles léboues et ceci n’est pas normal ! ». Poursuivant sa diatribe, « Ridial », très en colère, est aussi revenu sur son engagement personnel dans le « Front du Non national et aussi local », et à ce titre il se devait, a-t-il rappelé, « de dérouler une campagne  d’explication à l’endroit des populations pour démonter l’argumentaire et les 5 000 F Cfa du camp du Oui ». Et c’est sur ces entrefaites qu’il a fait savoir qu’une « bande de nervis  envoyés par l’ancien Maire de la ville de Rufisque et souteneur actuel du Président Macky Sall a fait irruption dans le lieu de notre Assemblée générale pour saboter et disperser notre rencontre. N’eut été la prompte réaction de notre sécurité, il y aurait plus de dégâts et de blessés ».

Très en colère, Oumar Faye menace : « J’avertis les tenants du pouvoir et Badara Mamaya Sène que ces pratiques du moyen-âge sont dépassées et Rufisque a déjà choisi son camp. Et qu’il soit bien noté par eux que nous ne nous laisserons pas faire ; on se connaît tous et personne ne peut nous faire peur ». Et d’ajouter cette couche : « S’ils veulent la violence, ils la trouveront… ».

S’adressant au Président Macky Sall, Oumar Faye l’invite « plutôt à un débat public et télévisé sur les 15 points du référendum au lieu de tromper le peuple avec les show que ses partisans n’arrêtent pas de montrer à la RTS ».  Le peuple sénégalais, conclut-il, est « mature et intelligent. Personne ne peut plus le tromper. »

Djiby GUISSE

Share This:

À voir aussi

LEGISLATIVES 2017- Les Femmes du RDS ont versé la caution pour la liste dirigée par Mame Mactar Guèye

Deux mois auront suffi pour que le «fundraising», piloté avec brio par la Présidente du …