Viols en série : Le “maniaque” de Technopole tombe

Le commissariat central de Guédiawaye a procédé à l’arrestation d’un violeur en série. Alioune Badara Diakhaté, chauffeur de clando, a été déféré au parquet, hier, renseigne “Le Quotidien”.

 

Selon l’accusation, Alioune Badara, à bord de son taxi clando, avait l’habitude de sillonner certains quartiers à la recherche de “clientes” d’un certain standing. Lorsqu’il repérait l’une d’elles, il l’embarquait. Une fois en route, il verrouille les portes et faisait semblant de prendre des raccourcis pour éviter les embouteillages. Au lieu de conduire sa “cliente” à destination, il l’achemine au Technopole, sur le site de l’arène nationale, pour la violer sous la menace d’une arme blanche. Il la dépouille ensuite de son sac, de ses portables ou tablettes qu’il vend au marché noir.

 

Les plaintes des victimes commençaient à m’amonceler et les éléments de la brigade de recherches du commissariat central de Guédiawaye ont alors pris la ferme résolution de l’arrêter. Alioune Badara Diakhaté a ainsi été coincé ainsi que son receleur, celui à qui il vendait les objets volés.

 

Lors de sa garde à vue au commissariat, une victime, l’ayant vu derrière les barreaux et reconnu, a piqué une crise d’hystérie, se remémorant les cochonneries qu’il lui a fait subir. Elle a raconté que non content de l’avoir violée et dépouillée de ses biens, Alioune Badara Diakhaté a remué un couteau sur ses parties intimes. Elle traine encore les séquelles de cette agression sexuelle.

Voir aussi

Céline Dion : pourquoi personne ne veut acheter sa villa de Floride

Mise en vente il y a quatre ans maintenant à 72,5 millions de dollars, Jupiter …