Accueil / Education / Visa : Comment entrer en France ?

Visa : Comment entrer en France ?

La Convention de Schengen du 19 juin 1990, qui crée un espace de libre circulation des personnes, a été signée par treize Etats membres de l’Union Européenne: l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et la Suède. La Grande-Bretagne et l’Irlande n’ont pas signé l’Accord. Deux pays (la Norvège et la l’Islande) bien que ne faisant pas partie de l’Union Européenne, sont associés à l’espace Schengen par un accord de coopération avec les pays signataires de la Convention.

Les accords de Schengen suppriment les contrôles des personnes aux frontières intérieures entre les Etats signataires et renforcent les contrôles aux frontières extérieures. Depuis l’application de la Convention, les visas de court séjour sont communs à tous les pays de l’espace Schengen.

Pour entrer en France, un visa est obligatoire .Vous devez en obtenir un avant de quitter votre pays. La France a instauré deux catégories de visa : le visa court séjour et le visa long séjour.
Visa court séjour ou visa de tourisme

C’est un visa uniforme qui peut être délivré par les autorités de l’un des Etats signataires de la Convention de Schengen. Il vous autorise une seule ou plusieurs entrées en France selon les cas.

Il existe trois types de visas uniformes :

– Le visa court séjour ou de voyage : vous permet d’entrer en France et de circuler dans l’ensemble de l’Espace Schengen pendant trois mois maximum.
– Le visa de transit : vous permet de traverser la France pour vous rendre dans un autre pays. Vous pouvez rester dans l’espace Schengen au maximum cinq jours.
– Le visa de transit aéroportuaire : vous permet de passer par la zone internationale de transit d’un aéroport français sans entrer sur le territoire français. Ce visa est exigé si vous venez de : Afghanistan, Albanie, Angola, Bangladesh, Erythrée, Ethiopie, Ghana, Haïti, Irak, Iran, Libéria, Libye, Nigeria, Pakistan, Sierra Leone, Somalie, Sri Lanka, République Démocratique du Congo.

Vous êtes dispensé de visa court séjour si :

– vous êtes ressortissant de l’Espace Economique Européen (Union européenne plus Islande, Liechtenstein et Norvège) ;
– vous êtes ressortissants d’un des pays suivants : Andorre, Argentine, Australie, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Chypre, Corée du Sud, Costa-Rica, Croatie, Etats-Unis, Guatemala, Honduras, Hongrie, Israël, Japon, Lituanie, Macao, Malaisie, Malte, Mexique, Monaco, Nicaragua, Nouvelle Zélande, Panama, Paraguay, Pologne, Roumanie, Saint Lucie, Saint-Marin, Saint Siège, Salvador, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suisse, République Tchèque, Uruguay et Venezuela.
Visa long séjour

Vous devez obtenir un visa long séjour si vous venez en France pour un séjour de plus de trois mois et pour pouvoir demander une carte de séjour temporaire : mention « visiteur », « Etudiant », « Vie privée et familiale », « Salarié ».

Vous êtes dispensé de visa long séjour si :

– vous êtes citoyen d’un pays de l’Espace Economique Européen (Union européenne plus l’Islande, Liechtenstein et Norvège) ;
– vous êtes citoyen d’Andorre, de Monaco, de Suisse, de Pologne, de Saint Marin, du Saint Siège.
Documents nécessaires à l’obtention d’un visa

Vous devez vous présenter au consulat de France de votre pays de résidence. Les documents nécessaires à l’examen de votre demande de visa sont :

– 4 photos d’identité récentes ;
– un document de voyage (passeport) en cours de validité ;
– un titre de transport pour la totalité du trajet aller et retour (une simple réservation suffit) ;
– des justificatifs des moyens d’existence pour la durée de votre séjour en France (espèces, carte bancaire internationale, chèque de voyage, lettre de crédit) ;
– des justificatifs d’hébergement en France : attestation d’accueil, réservation d’hôtel, bail de location.

Des documents complémentaires (certificat de pré inscription, attestation de travail, prise en charge médicale, etc.) vous seront demandés en fonction du but de votre voyage (études, travail, hospitalisation, etc.).

Le visa (court ou long séjour) peut vous être refusé si :

– vous représentez une menace pour l’ordre public français ;
– vous avez été interdit du territoire français ;
– vous avez fait l’objet d’un arrêté d’expulsion.

À voir aussi

Comission national de reconnaissance: Le SUDES s’indigne de son exclusion

La rentrée scolaire débute sur un point de désaccord entre les autoriéts de l’Edcuation nationale …

Fournitures scolaires: 20 millions pour les écoles de Yoff

Les parents d’élèves de la commune de Yoff peuvent afficher le sourire. En effet, le …