Accueil / CULTURE / Vision d’ Ifanang (Par Petit Gueye)

Vision d’ Ifanang (Par Petit Gueye)

Un Sénégal prospère, modèle de laïcité, de citoyenneté et de spiritualité, construit par ses enfants épanouis, où l’équité, la démocratie, les droits fondamentaux, les libertés et la dignité humaine sont préservés et promus.

Sa Mission

Ifanaŋ est un mouvement qui promeut une citoyenneté active et politiquement engagée. Il est indépendant et non partisan, équidistant des partis politiques mais ouvert. Ifanaŋ adopte, dans toutes ses actions et ses prises de position, la réflexion stratégique, la bataille des idées, une démarche participative et inclusive afin de bâtir des consensus forts et durables. Ifanaŋ est une force sociale de proposition et de co-construction. Ifanaŋ ambitionne de mettre en œuvre des projets de transformation sociale et institutionnelle, à ancrage politique, culturel, économique et environnemental. Ifanaŋ a pour mission de porter les citoyens au pouvoir et de remettre au travail les institutions.

Sa Raison d’être

Notre pays a connu deux alternances politiques sans effet positif notable induit sur les comportements et les pratiques des acteurs politiques. La précarité persistante et grandissante des conditions de vie des populations des banlieues et des terroirs de l’intérieur contraste davec les richesses immenses et indues des dirigeants politiques, actuels ou anciens, gestionnaires des deniers publics. Nos partis politiques ont échoué à construire un Sénégal de progrès durable. Nos différents Présidents qui se sont succédéà la tête du Sénégal ont tous péché dans cinq domaines : la manipulation de nos guides religieux à des fins électoralistes menaçant ainsi la cohésion nationale ; limmixtion de leur famille biologique dans les affaires de lEtat ; la manipulation de notre constitution et des institutions pour augmenter leur propre pouvoir, leur influence et leur domination sur les autres ; la manipulation des paysans et des pauvres en leur distribuant du riz ou alors des sommes dérisoires 265 frcs cfa par famille ; tout cela à des fins électoralistes.

Nous appelons à une nouvelle citoyenneté émanant des terroirs, portée par les enfants des terroirs, dignement et hautement. Une citoyenneté pour l’éveil des consciences, pour laccès aux services sociaux de base (eau, éclairage, route, rues pavées, écoles descentes et accessibles, soins de santé abordables et disponibles), pour l’épanouissement culturel et sportif de la jeunesse, pour laccès au financement pour lentreprenariat local des jeunes, des femmes et des artisans.

Nous appelons à une nouvelle citoyenneté pour lurbanisation de nos villages ; nous ne voulons plus être mordus par les serpents à cause de lobscurité. Nous ne voulons plus avoir le paludisme à cause de la stagnation des eaux sales liée au manque dassainissement ; nous ne voulons plus tomber malade à cause des ordures.

Nous voulons plus dargent, plus de milliard dans nos terroirs.

Ses Valeurs

Doggu ; Dëggu ; Doylu ; Jomb ; Jom ; Respect de lautre, équité ; Spiritualité ; Foi en lavenir ;

Infanaŋ Décembre 2017

À voir aussi

Images terribles de l’accident qui a fait 6 morts à Matam samedi dernier

Six personnes sont décédées dans un accident de la route, samedi dernier 17 février. Un …

3eme édition des Rifad Louga à pied d’œuvre !

La 3ème édition des Rencontres internationales francophones Abdou Diouf (Rifad) se tiendra du 21 au …