Accueil / FAITS DIVERS / Vive les vacances! TENUES DE BAIN À LA PLAGE : Sexy ou contris

Vive les vacances! TENUES DE BAIN À LA PLAGE : Sexy ou contris

La canicule qui sévit à Dakar en cette période hivernale est prétexte pour les jeunes de fréquenter assidûment les lieux de baignade. C’est la ruée vers les plages pour trouver un havre de fraîcheur. Occasion rêvée pour les inconditionnels des plages de rivaliser côté goût et esthétique dans le choix de leurs tenues de bain. Si certains -et surtout certaines- sont plus enclin(e)s à opter pour les maillots de bains sexy et aguicheurs, d’autres par contre, plus portés sur la décence ou par simple timidité, préfèrent mettre un cuissard ou un foulard en dessus de leurs maillots de bain. Tandis que d’autres plus pudiques se baignent avec un pantalon ou un short. Ou tout simplement avec le voile sur la tête pour les «Ibadous».

Source l’Observateur
16 heures à la plage BCEAO de Yoff. Un nom qu’on a octroyé à cette plage en raison du centre aéré de la BCEAO qui se trouve à un jet de pierres de ce lieu. Dans ce quartier semi- bourgeois de Dakar, un défilé incessant de taxis venus déposer des clients et des jeunes à pied captent d’emblée notre attention. Des couples s’étant sûrement fixés rendez- vous aux abords de la plage se rejoignent et cheminent bras dessus dessous à la quête d’une tente pour savourer la brise marine et discuter en toute quiétude à l’abri des regards indiscrets. Enjambant allègrement la petite pente qui nous permet d’accéder à la plage proprement dite, un jeune homme nous apostrophe et nous propose des tentes à raison de 2000 francs. Coiffées d’un chapeau de paille bien fixé sur des poteaux en bois, les tentes, style cases des villages, disséminées un peu partout nous tendent les bras et offrent une accalmie bienfaisante après le chaud soleil diurne. Sous les tentes, des couples flemmardent amoureusement. Enlacés ou côté- à- côte. Une tente, un peu plus grande et différente des autres, sert d’abri aux maîtres- nageurs. Des bouées de sauvetage sont accrochées aux angles de la tente. Plus loin, des jeunes s’ébattent dans l’eau. Les tenues légères sont privilégiées. Shorts ou jupes courtes en jeans, débardeurs attendent impatiemment d’être enlevés pour laisser paraître les silhouettes de pin- up moulées dans d’affriolants maillots de bain. Une foule bigarrée, composée d’européens et de nationaux étendus qui à même le sable, qui sur des nattes sous les tentes, peuplait la plage. Un véritable cliché digne d’une carte postale.

Tendances Été 2007: les tops et les flops

La canicule étale son attirail et déroule ses feelings. Le choix reste diversifié et personnel, selon la sculpture du corps. Bikini, deux pièces, shorts ou string, à chacun son style. L’essentiel est d’être à son aise. Du «deux- pièces», foulard à nouer autour du cou, aux «une pièce » au dos fermé et brassière intégrée en passant par les boxers taille- basses, les habituées des plages sont bien équipées. Rien n’est laissé au hasard et c’est selon le degré d’audace de chacun. Nouveauté cette année sur les plages de Dakar : les maillots d’une pièce avec bustier. Et pour les femmes sans complexes : les strings ou carrément le monokini (slip seulement). Particularité de cette année : Les couleurs fluorescentes cèdent la place aux couleurs discrètes et sobres. Avec paillettes ou anneaux de métal, doré ou gravé. La touche féminine impose sa marque. Les barrettes tricolores sur les côtés et les fleurs imprimées pour agrémenter les tenues de bain. Un look résolument tendance qui déchire! Mais il ne faut pas oublier les jupes paréo et les maillots à jupette pour les puritaines. Notamment les «Ibadous». Les hommes ne sont pas non plus laissés sur le banc de touche. Eh oui! Pour ces messieurs, les «designers» ont aussi crée des modèles pour être «in». Des maillots de bain cyclistes au short taille basse, tout concourt à être dans le …bain. Le tout avec une forte dose de teintes hawaïennes. Les gaines communément appelées «Sénégal bâches» sont rangées dans les tiroirs. Le glamour s’installe. Cependant, pour certains peu importe la mode, la décence prime. Mentalité et religion obligent!

Maillot ou pagne, c’est selon

Pour les prudes et les plus complexées, pas question d’exposer son corps au regard libidineux des hommes vicieux. Au moment où les plus libertines se dénudent sans gêne ni timidité. Pour les premières, un pagne plus soutien-gorge fait l’affaire. Tandis que les «Ibadous», très à cheval sur la religion, conservent carrément leur voile même en piquant une tête dans l’eau. Pour Stéphanie, une Sénégalo- capverdienne qui ne détone pas, «mieux vaut rester chez soi, si on vient à la plage pour porter un pagne ou un voile». La demoiselle, loin d’être «coincée», affiche avec allégresse sa modernité. Même son de cloche du côté de sa copine. Celle-ci, piercing au nombril abonde dans le même sens. Plus loin, un couple en vacances roucoule paresseusement sous l’ombre d’une tente, chatouillé par le blizzard marin. L’homme, Ciré Niang, résidant en Italie avec sa femme- une «Toubab»- exprime son penchant pour les maillots de bain : «c’est plus confortable de se baigner avec un maillot qu’avec un pagne». Moins catégorique que Stéphanie, il concède aux «voilées» le droit de s’accoutrer comme bon leur semble. S’adressant aux hommes, le vacancier désapprouve leurs tendances à enfiler des shorts sans slips à l’intérieur : «c’est indécent, car cela laisse apparaître tous leurs attributs après une baignade» martèle t-il. Chacun y va selon sa conviction. Amina, une jeune fille voilée, pagne noué autour des reins, semble être à son aise et n’éprouve aucun embarras à se baigner ainsi affublée. Pour elle la foi ne constitue pas un frein pour décompresser après neuf (9) mois d’études. Faîtes votre choix!!!


À voir aussi

Il croupit en  prison pour avoir battu sa femme enceinte

Le cultivateur Amadou Bâ marié depuis 20 ans réfléchira par deux fois une prochaine fois …

Bene Baraque: Le gang de faux policiers démantelé !

Le gang de faux policiers doublés d’agresseurs, qui hantait le sommeil des populations de Yeumbeul …