Le SD-WAN étend les principes des réseaux définis par logiciel à la connectivité des succursales et des bureaux distants. Les offres SD-WAN comme celles de VeloCloud sont capables d’agréger plusieurs types de connexions, aussi bien le haut débit, le MPLS que les réseaux cellulaires, pour créer des connexions plus fiables et souvent moins coûteuses que le MPLS pur. Selon le cabinet de recherche IDC, le marché du SD-WAN dépassera le milliard de dollars cette année, pour atteindre les 8 milliards de dollars d’ici 2021, en progression de 69 %.

On connaît surtout VMware pour son logiciel de gestion de machines virtuelles basé sur l’hyperviseur maison ESX, et en ce sens le rachat de VeloCloud confirme l’intérêt marqué de VMware pour la gestion de réseau, essentiellement par le biais d’acquisitions. En 2012, VMware avait déboursé plus de 1 milliard de dollars pour racheter la start-up Nicira spécialisée dans la virtualisation réseaux, dont le produit est désormais vendu par VMware sous le nom de NSX. « C’était prévisible », a déclaré pour sa part Brad Casemore, analyste spécialiste des réseaux chez IDC, pour commenter le rachat de VeloCloud. Depuis un an et demi VMware entretient des partenariats avec plusieurs fournisseurs de SD-WAN, dont VeloCloud, mais également Silver Peak, CloudGenix et Versa.

Un ancrage dans les moyennes et grandes entreprises

Selon M. Casemore, les analystes financiers et les industriels ont poussé VMware à définir plus clairement sa stratégie SD-WAN. « En choisissant d’acheter VeloCloud, VMware montre qu’elle a trouvé une entreprise bien implantée dans les moyennes et grandes entreprises, et qui a aussi rencontré un certain succès auprès des fournisseurs de services et des opérateurs de télécommunications », explique ainsi l’analyste d’IDC. Même s’il ne prévoit pas de changements immédiats, Brad Casemore pense que VMware pourrait intégrer la technologie de VeloCloud dans plusieurs de ses outils de gestion. VMware pourrait éventuellement proposer aux clients une plate-forme de gestion unique qui contrôlerait non seulement leur environnement réseau de datacenter virtualisé sous NSX, mais également les connexions de succursales sur le WAN. « Parce que ces environnements sont aujourd’hui gérés séparément, une solution permettant de couvrir ces deux domaines est source de valeur », estime encore l’analyste. De plus, en rachetant VeloCloud, VMware met le pied dans un marché en pleine croissance.

Cette acquisition met encore plus de pression sur des fournisseurs comme Cisco et HPE. L’été dernier, Cisco a déjà racheté le fournisseur de SD-WAN Viptela pour 600 millions de dollars. Alors que l’un des plus grands concurrents de Cisco sur le marché du SDN fait son entrée officielle dans le SD-WAN, les deux fournisseurs pourraient poursuivre leurs investissements pour améliorer la technologie sous-jacente. HPE n’a pas encore acquis de fournisseur SD-WAN, mais Brad Casemore pense que celle-ci pourrait franchir le pas. Enfin, plus tôt cette année, Dell-EMC, qui détient une participation majoritaire dans VMware, a annoncé un partenariat avec trois fournisseurs SD-WAN, dont VeloCloud, Silver Peak et Versa. L’acquisition de VeloCloud par VMware pourrait pousser Dell-EMC à désigner VeloCloud comme son offre SD-WAN privilégiée et il pourrait la coupler à son offre matérielle.