Accueil / FAITS DIVERS / vNdiawar Touré dément, et porte plainte contre Walf quotidien

vNdiawar Touré dément, et porte plainte contre Walf quotidien

Suite à l’article paru dans le quotidien Walfadjri d’hier, accusant Ndiawar Touré d’avoir traité une serveuse martiniquaise de salle négresse et de fille d’esclave, le maire de Rufisque dément ; et porte plainte contre le journal de Sacré Cœur. Le premier magistrat de la vieille cité était face à la presse, hier.

L’office
« Le journaliste Georges Nesta Diop, auteur de l’article, m’a affecté des propos déplacés, à la limite injurieux que j’aurai adressés à une Martiniquaise, en la traitant de salle négresse

et de fille d’esclave . Ces propos sont choquants et très graves ». C’est par ces mots que le maire de Rufisque a débuté son face-à-face avec la presse pour démentir ce que le journaliste a relaté, suite à l’incident survenu à l’aéroport du Lamentin en Martinique. Selon Ndiawar Touré, ces accusations sont sans fondement. « Je m’inscris totalement en faux, et vais demander à mon avocat, au sortir de ce point de presse, d’adresser immédiatement une citation interpellative au journaliste en question ». Interrogé, à savoir s’il y avait réellement cet incident à l’aéroport de Lamentin, Ndiawar confirme et soutient qu’il n’a pas tenu ces propos ; et qu’il n’a entendu aucun membre de la délégation adresser un mot déplacé à la demoiselle. Revenant sur ce qui s’est passé ce jour-là, Monsieur le Maire informe que tout est parti d’un ticket pour une collation qu’il a remis à la servante, dans un restaurant de l’aéroport. Cette dernière qui avait remarqué un s de trop sur le nom du restaurant mentionné sur le ticket, selon M. Touré l’a accusé d’avoir falsifié son ticket. Ainsi un membre de la délégation, dont le maire n’a pas voulu donné le nom, s’est levé pour demander à la fille, s’il connaissait celui à qui il adressait ces paroles. Il s’en est suivi, selon toujours le maire de Rufisque, des échanges de propos aigres-doux, et il s’est retiré pour calmer les esprits. Poursuivant sa déclaration, Ndiawar Touré informe que les populations de Rufisque, sa famille et toutes les personnes qui lui sont proches sont indignées, parce qu’il est n’est pas de son éduction ni de son tempérament de tenir de tels propos. Ainsi, a-t-il décidé de porter plainte contre l’auteur de l’article, et le journal qui a publié l’information. Le journaliste Georges Nesta Diop, auteur de l’article, que nous avons joint au téléphone, semble ne pas être inquiet des dénégations du maire de Rufisque. Et signale que l’information est largement relayée dans le net. Par rapport à la plainte du maire, notre confrère attend la citation interpellative ; et de voir son contenu…


À voir aussi

Linguère : Un berger meurt électrocuté en jouant avec…

Un  berger  âgé de 18 ans a été retrouvé mort  par électrocution sous un poteau …

Kawtef: Un homme viole sa propre mère et son ex belle-mère…

David Shekari, 32 ans, aurait avoué avoir violé sa propre mère et son ex belle-mère, …