justice

Vol à Cajas micro finance : La caissière condamnée à 6 mois avec sursis

Reconnue coupable de vol, la caissière de la société Cajas micro finance, S. Thiam, a été condamnée, hier, à une peine d’emprisonnement de 6 mois assortie du sursis. La prévenue doit également verser la somme de 400 mille francs à la partie civile.

Le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a ouvert, hier, le dossier de la dame Saly Thiam, caissière à la société Cajas Micro Finance. Elle a été attraite à la barre de ladite juridiction pour le délit de vol portant sur 2,85 millions. Les débats d’audience ont fini de révéler que la mise en cause a été employée par la société Cajas micro finance en qualité de caissière. Bien cotée dans son domaine, les stagiaires lui sont confiées. Cependant, après avoir formé B. Diagne, la mise en cause a été déplacée à la nouvelle caisse sise aux parcelles assainies. Il faut dire que cette caisse nouvellement installée n’avait pas de code. Ainsi, la dame a-t-elle pu se connecter sur son ordinateur pour s’infiltrer dans le système Wari que gérait la dame B. Diagne. Ceci lui a permis de prendre dans la caisse dans son ancienne stagiaire la somme de 2,85 millions de nos francs.

C’est sur ces entrefaites que sa patronne, partie civile, a mené des investigations, avant de mettre la main sur elle. Ainsi, a-t-elle porté plainte pour vol. A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, la prévenue S. Thiam a reconnu les faits. A l’en croire, elle a même eu à rembourser la somme de 1,7 million de francs. Elle a aussi pris l’engagement de rembourser l’intégralité du montant dans les prochains jours. De son côté, l’avocat de la partie civile a réclamé le remboursement intégral de la somme due, ainsi que la somme de 400 mille francs Cfa, en guise de dommages et intérêts. Dans son réquisitoire, le substitut du procureur a relevé la constance des faits, avant de requérir 6 mois ferme contre la mise en cause. Cependant, l’avocat de la défense réussira à obtenir la clémence du tribunal qui a condamné sa cliente à une peine de 6 mois assortie du sursis. Selon la robe noire, sa cliente est une délinquante primaire qui n’a jamais eu maille à partir avec la Justice. Poursuivant, l’avocat de la défense a réitéré l’engagement de sa cliente à rembourser l’intégralité de la somme, dans les prochains jours.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …