Accueil / SOCIETE / VOL AVEC COMPLICITÉ COMMIS LA NUIT ET RECEL En compagnie de ses camarades, il cambriole la maison de ses parents

VOL AVEC COMPLICITÉ COMMIS LA NUIT ET RECEL En compagnie de ses camarades, il cambriole la maison de ses parents

Âgé de seulement de 17 ans, H. Nd est depuis l’âge de deux ans sous la tutelle de son oncle paternel. Ce dernier et sa femme qui habitent le quartier Grand Standing à Thiès l’ont toujours considéré comme leur propre fils. Ainsi ils n’avaient jamais pensé que le jeune pouvait leur faire du mal. Mais c’était sans compter avec leur de fils qui est un sacré voleur.
Source L »Observateur
Âgé de seulement de 17 ans, H. Nd est depuis l’âge de deux ans sous la tutelle de son oncle paternel. Ce dernier et sa femme qui habitent le quartier Grand Standing à Thiès l’ont toujours considéré comme leur propre fils. Ainsi ils n’avaient jamais pensé que le jeune pouvait leur faire du mal. Mais c’était sans compter avec leur de fils qui est un sacré voleur.

C’est le vendredi dernier, dans les locaux de la police, qu’ils ont su, avec surprise, que l’auteur principal du cambriolage dont ils ont été victimes, n’est personne d’autre que leur fils adoptif. Avec ses camarades, ils ont nuitamment visité la maison et emporté une machine à coudre et une souffleuse appartenant à sa tante Bineta Sarr. Lors de leur forfait, les jeunes ont aussi démonté la radio-cassette du véhicule de l’oncle, trouvé stationné dans le garage. Reconnaissant les faits, H. Nd et sa bande ont aussi déclaré être les auteurs du vol commis deux jours après chez le sieur Famara Tamba. Dans la nuit du 22 au 23 avril dernier, la dame Bineta Sarr, couturière domiciliée au quartier Grand Standing, a constaté en compagnie de son jeune frère tailleur, que sa machine à coudre n’est plus à son emplacement habituel, à savoir le garage de son mari. Elle mène rapidement des recherches à l’intérieur de la maison en vain. Pire, elle constate que la souffleuse, ainsi que la radio-cassette du véhicule de son mari, ne sont plus là. C’est ainsi qu’elle se rend au commissariat du premier arrondissement pour une déclaration de vol, dans l’espoir de retrouver ses biens volés. Deux jours après sa déposition, les éléments du commissariat central sont saisis au téléphone, par une tierce personne, les avisant de la présence de jeunes garçons proposant à la vente une machine à coudre et une souffleuse à un prix dérisoire. Après description du matériel, les limiers se sont rendus au lieu indiqué, à savoir le marché Grand-Thiès. H.Nd, qui se trouve être le fils du grand frère du mari de la victime, et deux autres de ses amis, I.D et S.B. Interrogés, reconnaissent sans ambages les faits. Entendu en premier, I.D a déclaré que c’est avec la complicité H.Nd qu’ils ont commis le vol. «Il faisait environ 3 h à 4 h du matin, lorsqu’il m’a ouvert le portail de la maison, avant d’en faire de même avec celui du garage, me permettant de m’emparer de la machine, de la souffleuse et de la radio-cassette». «Avec son aide, j’ai transporté le butin jusqu’à Chez S.B, un autre ami, où nous l’avons planqué. Cela, en attendant de trouver acquéreur, car nous avions besoin d’argent, parce que nous devions nous rendre à Dakar pour une «sortie» en mer», ajoute-t-il. Devant ses camarades qui ont confirmé sa version, I.B poursuit : «C’est le lendemain que nous nous sommes rendus au marché Grand Thiès où nous avons démarché un tailleur qui voulait acheter la machine. Ainsi, il nous a donné rendez-vous le surlendemain. C’est sur les lieux que la police nous a appréhendés». Cuisinés, les délinquants affirment être aussi les auteurs du vol commis chez le vieux Famara Tamba. Chez ce dernier, les voleurs avaient emporté un poste téléviseur, deux montres murales, un jeu de maillots et un ballon de football. Un matériel que les jeunes ont bazardé à Dakar au marché Colobane. Retraité de son état, Famara Tamba n’en revenait pas, il a tout simplement demandé réparation. «Je suis un retraité. Je n’ai plus les moyens de me payer un téléviseur. Depuis lors mes enfants se bousculent chez les voisins pour suivre la télé». Au finish et malgré le désistement des parents du jeune H.Nd qui ont voulu étouffer l’affaire, les cambrioleurs ont été tous déférés au parquet pour vol en réunion commis la nuit et recel.


À voir aussi

Baptême à Linguère: Le « Lakh » intoxique 47 personnes

Une cérémonie de baptême a viré à l’intoxication alimentaire à Linguère. Apres avoir dégusté des …

Après Tilène, le marché de Thiaroye prend feu

Un incendie d’une rare violence s’est déclaré cette nuit aux environs de 4 heures du matin …