Accueil / SOCIETE / VOL, COMPLICITE DE VOL DE DOCUMENTS ADMINISTRATIFS ET VENTE DE TERRAINS APPARTENANT A AUTRUI Le père et fils se retrouvent en prison

VOL, COMPLICITE DE VOL DE DOCUMENTS ADMINISTRATIFS ET VENTE DE TERRAINS APPARTENANT A AUTRUI Le père et fils se retrouvent en prison

Moussa Kâ et son fils Oumar Kâ ont été déférés au parquet par les pandores de Saly. Ils sont poursuivis pour vol de documents administratifs et complicité de vente de 3 terrains appartenant à autrui. Le père et son rejeton sont deux personnes téméraires qui ne pensent qu’à s’enrichir sur le dos des gens. Ils ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt par le procureur de Thiès.

Source l’Observateur
Les faits se sont déroulés à Saly où habitent Moussa kâ et sa famille dont son fils Oumar. Dans le même carré habite son oncle Sidathe Touré à qui, 3 dames Khar Diouf, Coura Diouf et Aïssata Diouf lui avaient donné procuration pour la vente de 3 terrains auprès des clientes en l’occurrence Fatou Bèye et Khady Dione. Ces trois parcelles vendues illégalement par Oumar et son fils son issus d’un lot qui appartenait à toute la famille vivant dans la même concession. Mais le partage de l’héritage fait par l’oncle Sidathe Touré n’avait pas l’heur de plaire à Oumar kâ et Moussa. Ce dernier, après avoir mûri son plan et en complicité avec son père pénètre dans la chambre d’Abdou Kâ et vole les titres d’attribution des parcelles et les pièces d’identités avant de les confier à son père qui va procéder à la vente des parcelles. Sidathe Touré le mandataire des propriétaires légitimes a eu la surprise lors d’une visite sur les lieux de constater que les terrains ont été vendus par Moussa Kâ et son fils. Interpellés, les deux mis en cause n’étaient pas en mesure d’apporter des justifications à leurs gestes sinon que le père Oumar Kâ a avoué avoir reçu les documents de son fils pour vendre les terrains et empoché l’argent. Poursuivant le père a tenté de se dédouaner, affirmant que les parcelles étaient attribuées à son épouse qui est la mère de son fils pour une compensation. Et il s’est basé sur ces faits pour accepter de vendre ces parcelles. Tandis que Moussa reconnaît aussi avoir soustrait les documents gardés dans l’armoire de son frère et les avoir donné à son père qui a procédé à la vente. Et de conclure qu’il s’est débrouillé pour avoir les pièces d’identités des propriétaires des parcelles afin de confectionner les actes de ventes. C’était suffisant aux hommes du commandant Abdou Seck pour leur délivrer des tickets gratuits pour la prison.


À voir aussi

Médina Yoro Foulah: 2 indicateurs arrêtés par la police gambienne

L’arrestation des deux indicateurs douaniers à la frontières Sénégalo-gambiemme a semé la tension dans la …

Revue de presse du vendredi 25 mai 2018

La marche des étudiants et les Lions dominent la Une des journaux parus ce vendredi 25 …