Accueil / SOCIETE / Vol de matériel sur le journaliste Touré Béhan :Le présumé receleur, déféré puis serait libéré le même jour

Vol de matériel sur le journaliste Touré Béhan :Le présumé receleur, déféré puis serait libéré le même jour

Le journaliste photographe de l’agence Sipa Press Paris, Mamadou Touré dit « Behan » estime qu’il a été victime de vol de son matériel de travail qui contenait un ordinateur, deux appareils numériques, deux objectifs professionnels, 4 cartes mémoire, un mini-ordinateur plus des accessoires par des laveurs de voitures.
Le journaliste photographe de l’agence Sipa Press Paris, Mamadou Touré dit « Behan » estime qu’il a été victime de vol de son matériel de travail qui contenait un ordinateur, deux appareils numériques, deux objectifs professionnels, 4 cartes mémoire, un mini-ordinateur plus des accessoires par des laveurs de voitures. « Le 27 mars dans l’après-midi, vers les coups de 14 heures, je suis parti à la poste Liberté pour prendre une lettre recommandée.

Trois laveurs de voitures m’ont abordé pour le lavage de ma voiture. Ils ont lavé l’intérieur de la voiture à ma présence après j’ai fermé la voiture avant de rentrer dans la poste. À la sortie, je n’ai pas trouvé les laveurs sur les lieux et j’ai remis leur paye à un vendeur peulh. C’est une fois chez moi, je me suis rendu compte que la porte de derrière n’était pas verrouillée et j’ai remarqué la disparition de mes affaires » note Mamadou Touré. Le journaliste estime que lorsqu’il est retourné sur ses pas, il n’a vu personne, c’est ce qui le pousse à faire une déposition à la police pour retrouver son matériel. C’est une semaine après le vol que l’ordinateur a été retrouvé.

« Un informaticien à qui l avait vendu l’ordinateur est parti chez un technicien qui me connaît pour déverrouiller l’ordinateur et ce dernier dit qu’il me connaissait. Le jeune informaticien dit que c’est son oncle qui lui a vendu l’ordinateur et il allait l’appeler » estime le journaliste photographe. Mamadou Touré note que l’oncle de l’informaticien affirme avoir acheté l’appareil dans la rue et il passait par hasard la-bas. Cependant, lorsque la police et le présumé receleur sont descendus sur le terrain, ce dernier selon le journaliste, est connu des lieux. Et certains ont avancé que c’est ça, son travail.

Mamadou Touré se dit convaincu que c’est cet homme qui détient le reste de ses affaires car lorsqu’il vendait l’ordinateur, il avait introduit des câbles de l’un des appareils numériques. Il se dit inquiet car lorsque l ‘individu en question était en garde-à-vue et différé au parquet, il aurait recouvré la liberté provisoire. Notre interlocuteur estime que durant sa détention, les parents de ce dernier sont venus négocier pour l’élargissement du receleur pour qu’il puisse retrouver le reste du matériel. « Quand, il a été déféré, j’ai appelé mon avocat mais à ma grande surprise, le suspect a bénéficié d’une liberté provisoire. Je suis convaincu qu’il a bénéficié d’une intervention de haut lieu » soutient le journaliste photographe.

À voir aussi

Procès- Me Mbaye Sène, avocat de Khalifa Sall : « tous les jours, le procureur vise des documents sur la base de fausses informations, et pourtant… »

REWMI.COM- Le procès de Khalifa Sall et Cie se poursuit ce mercredi. Ses avocats sont …

Scandale sexuel à Oxfam L’ONG présente ses excuses !

L’ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de …