Accueil / FAITS DIVERS / Vol d’un téléphone portable Moussa Nakoula condamné à 6 mois ferme

Vol d’un téléphone portable Moussa Nakoula condamné à 6 mois ferme

Pour avoir volé un téléphone portable, Moussa Nakoula va croupir 6 mois en prison. Il a été attrait, hier, à la barre du tribunal des flagrants de Dakar par la dame Ndèye Fatou Badji qui l’a filmé au moment où il était en train d’ouvrir la porte de sa chambre avec une fausse clé. Le maître des poursuites avait requis 2 ans dont 6 mois de prison ferme.

Du fond de sa cellule où il se trouve présentement, le prévenu Moussa Nakoula est forcément en train de regretter son acte. En effet, il a été condamné, hier, par le Président du tribunal des flagrants délits de Dakar à 6 mois de prison ferme pour vol. Il ressort des débats d’audience que le mis en cause a dérobé le téléphone portable de la dame Ndèye Fatou Badji qui a fini par porter plainte. A la barre, hier, le mis en cause a juré sur tous les saints qu’il n’est pas l’auteur du vol. Mieux, il a déclaré avoir acheté le téléphone portable à 7.000 francs. « Faux », a rétorqué la plaignante qui dit avoir aperçu le prévenu à deux reprises dans son domicile. « La première fois alors que j’étais dans les toilettes pour prendre une douche, j’ai entendu quelqu’un ouvrir la porte de ma chambre que j’avais fermée à clé. Je me suis précipitée d’enfiler ma serviette pour ensuite aller m’enquérir de la situation. Malheureusement, le voleur s’était déjà fondu dans la nature », a confié la dame au juge. Avant de préciser qu’elle ne pouvait pas se lancer à sa poursuite dans la mesure où elle était à moitié nue. Poursuivant sa narration des faits, Ndèye Fatou Badji déclare que 5 jours plus tard, elle a surpris le voleur en train d’ouvrir la porte de sa chambre avec une fausse clé. Elle a pris le soin de le filmer avec son téléphone portable avant de crier au voleur. Ce dernier a pris la fuite.

Le prévenu a été filmé par la dame au moment de passer à l’acte

Des jeunes se sont lancés à sa poursuite avant de l’appréhender quelques mètres plus loin. Pour étayer ses propos, la plaignante a sorti la vidéo qui montre clairement le mis en cause en train de passer à l’acte. Voyant l’étau se resserrer autour de lui, Moussa est finalement passé à l’aveu en demandant pardon à la dame et au tribunal. « Je reconnais être l’auteur du vol, mais je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Si vous me pardonnez, je vais chercher un métier pour subvenir à mes besoins », a-t-il déclaré en demandant la clémence du tribunal. Par ailleurs, la partie civile n’a pas demandé de dommages et intérêts parce que son téléphone lui a été restitué. Pour sa part, le parquetier estime que le prévenu est de mauvaise foi car il a nié les faits avant de les reconnaître plus tard grâce à la vidéo de la dame. Selon le maître des poursuites, le prévenu est un danger pour la société et on doit le mettre hors d’état de nuire. C’est au regard de ces observations qu’il a requis 2 ans dont 6 mois de prison ferme à son encontre. En rendant sa décision, le tribunal a déclaré le mis en cause coupable. Pour la peine, il a écopé de 6 mois de prison ferme.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …