Accueil / FAITS DIVERS / Vol en réunion commis la nuit avec effraction Un voleur dérobe 5 millions et 3 téléphones portables en pleine nuit sous le lit d’un couple

Vol en réunion commis la nuit avec effraction Un voleur dérobe 5 millions et 3 téléphones portables en pleine nuit sous le lit d’un couple

3 ans de prison ferme, plus d’une amende de 6 millions de nos francs, c’est la sentence qu’encourt le prévenu Djiby Bâ. Ce dernier a comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour vol en réunion commis la nuit avec effraction. Le verdict sera connu demain mercredi.

Incroyable mais vrai. En effet, le 20 décembre 2017 à Guédiawaye, quartier Darou Salam, vers les coups de 23 heures, un voleur est entré dans la chambre du couple Ba qui était dans un sommeil profond. Il a volé 3 téléphones portables et un sac contenant plusieurs millions de nos francs, lequel était sous le lit du sieur Bâ. Et tout cela sans faire de bruit. À son réveil, l’épouse d’Amadou Ba a constaté que ses téléphones avaient disparu. C’est sur ces entrefaites qu’il a réveillé son mari pour l’informer de la situation. Aussitôt, il a eu le réflexe de regarder sous le lit pour voir si son sac qui contenait l’argent y était toujours. Malheureusement, il avait aussi disparu. Sur ce, Djiby Bâ a porté plainte contre X et une enquête a été ouverte. La police a fait une réquisition au niveau de la Sonatel pour voir quelle puce a été insérée dans le téléphone portable volé. Et, c’est le nom d’Ibrahima Bâ qui est apparu. Les limiers ont tenté de le joindre en vain. Il a fallu recourir au service de son père qui a accepté de coopérer avec la justice de son pays pour l’arrestation de son propre fils. Ainsi, le mis en cause a été arrêté grâce au coup de fil de son papa.

Le mis en cause risque 3 ans de prison ferme

Soumis au feu roulant des questions, Djiby Ba a tout simplement nié les faits. « J’ai acheté le téléphone portable de marque Sony au rond-point Case-bi (Parcelles assainies) vers les coups de 23 heures, au marché noire. Je ne connais pas le quartier Darou Salam à Guédiawaye, donc comment pourrais-je voler là-bas », a-t-il dit pour se dédouaner. Pourtant, la partie civile avait soutenu que le jour des faits, il avait reçu plus de 5000 euros de la part de son frère qui vit en Europe. Il les a mis dans son sac qu’il a placé sous son lit. A côté de ce sac se trouvait un autre qui contenait des billets de francs Cfa. Pour la partie civile, le mis en cause a volé 5,5 millions de francs et c’est la raison pour laquelle elle réclame 6 millions de nos francs à titre de dommages et intérêts. De son côté le maître des poursuites a demandé la requalification des faits de vol en recel avant de requérir 3 ans de prison ferme à l’encontre du prévenu. La défense a plaidé coupable avant de demander une application bienveillante de loi. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu demain mercredi 17 janvier 2017.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Massacre de 44 Ghanéens par Jammeh : Un survivant raconte l’horreur

Martin Kyere, est le seul rescapé du massacre sanglant de ses 44 compatriotes par les …

Cité Claudel: Il tabasse la prostituée qui n’a pas satisfait sa libido

Une histoire de plaisir a failli virer au drame à la cité Claudel. En effet, …