Accueil / POLITIQUE / Wade a injustement « puni » les Thiessois

Wade a injustement « puni » les Thiessois

Les investis du Jëf-jël de Talla Sylla à Thiès qui, avec le boycott de Rewmi de Idrissa Seck, se considèrent comme les concurrents les plus sérieux du Parti démocratique Sénégalais dans la capitale du rail, ont entamé une campagne de dénigrement contre les investis du Pds dans la commune. Ils ont profité de l’occasion pour dire que le président Wade a puni tous les Thiessois en arrêtant les chantiers de Thiès.

Source : Le Matin

Selon me Ndèye Sall Ndao, une des responsables du Jëf-Jël dans la cité du Rail, investie en troisième position sur la liste départementale, n’a pas apprécié la manière dont le problème des chantiers de Thiès a été géré. Elle considère que pour des problèmes crypto personnels, le président de la République par ailleurs secrétaire général du Pds, alors qu’il fallait régler ses comptes avec Idrissa Seck, a préféré punir les Thiessois en arrêtant les chantiers de l’indépendance 2004.

Pire encore, poursuit-elle, il a menacé les Thièssois lors de la campagne présidentielle du 25 Février, d’abandonner la ville entre les mains de son maire et de ne rien faire pour Thiès si jamais il perdait la localité. Une sortie que l’investie du Jëf-jël a qualifiée d’indigne d’un président de la République qui doit être le président de tous les Sénégalais en dépit des intérêts politiques. Pour Mme Ndèye Sall Ndao, ne serait-ce que pour ces menaces, les Thiessois doivent voter pour la liste Jëf-jël pour ainsi sanctionner Me Wade et le Pds.

De plus, les investis du Jëf-jël ont trouvé inadmissible que le Pds débloque 2,5 milliards au moment où les Sénégalais sont plongés dans le noir, les enseignants sont hors des classes ainsi que les femmes qui battent parfois le macadam pour réclamer de l’eau potable à cause des coupures intempestives de la SDE.

Attaques contre les investis du Pds

Après avoir timidement démarré la campagne des législatives, les candidats du Jëf-jël aux législatives du trois juin dans le département de Thiès en l’occurrence Khady Bassine Niang, Cheikh Mbaye Seck et Mme Ndèye Sall Ndao, ont été également très critiques contre les investis du Pds que sont Mbaye Diouf et Anta Dièye. Pour Mme Ndèye Sall Ndao, Mbaye Diouf ne peut en aucune manière représenter les Thièssois à l’Assemblée nationale. En effet, pour Mme Ndao, l’ex-argentier du Parti socialiste (Ps) qui mène une politique basée sur l’achat de voix, promet aux Thiessois de défendre leur cause alors que c’est lui-même qui est la cause principale de la dislocation de plusieurs familles-cheminots pour avoir démantelé et mis à genou l’un des fleurons de l’économie Thiessois à savoir les Chemins de fer du Sénégal pendant qu’il était Directeur général de cette structure.

Pour Mme Khady Bassine Niang, tête de liste du Jëf-jël, c’est d’ailleurs à cause de cette gestion que le régime libéral, qui l’impose aujourd’hui aux Thiessois, l’avait épinglé avant de le libérer à la suite d’un procès. Tant de choses qui, à en croire Mme Niang, prouvent que Mbaye Diouf et ses collaborateurs vont, si jamais ils sont élus, défendre leurs intérêts personnels et ceux du Parti démocratique Sénégalais au détriment de l’intérêt général des Thiessois.

Quant à Mme Anta Dièye, tête de liste du Pds à Thiès, Mme Niang dira qu’elle n’est pas capable de régler les problèmes de son quartier à plus forte raison ceux de toute une ville. Les investis du Jëf-jël n’ont pas manqué de dénoncer la gestion du secrétaire général national du Pds, aussi bien sur la question des chemins de fer que sur les chantiers de Thiès.

Promesses

Après avoir déversé leur bile sur les investis du Pds, les responsables départementaux du parti de Talla Sylla ont promis de redresser l’économie thiessoise une fois à l’Assemblée nationale. Ils ont pris l’engagement de tout faire pour remettre la nouvelle société textile du Sénégal NSTS sur les rails. Ils ont aussi dénoncé les conditions dans lesquelles les travailleurs de Senbus évoluent et qui, presque tous, sont des temporaires, à en croire Mme Ndèye Sall Ndao. Cette dernière n’a pas manqué de s’étonner du fait que Thiès ne bénéficie pas pour le moment des véhicules qui sont montés sur place et qui servent d’autres localités au moment où les Thiessois font face à de sérieux problèmes de transport.

Avant de finir leur propos, ils se sont engagés à mettre en place une maison de production pour éviter aux artistes de la localité de dépendre de Dakar. Les sportifs n’ont pas été en reste dans cette panoplie de promesses. « Des stades seront fonctionnels », diront-ils. Abordant la question du mot d’ordre de Boycott du front Siggil Sénégal, les investis du Jëf-jël à Thiès diront que cela ne les concerne en rien et que leur seul objectif, c’est la conquête de Thiès au soir du trois juin 2007.


À voir aussi

Defections au Pds Arona Coumba Ndoffène décime le Pds à Biscuiterie

Encore une saignée dans les rangs du Pds dans la Commune de Biscuiterie ! En …

Porokhane Un député Apr lâche Macky pour Idy

Les tournées d’Idrissa Seck à l’intérieur du pays commencent à porter ses fruits. Le député …