Accueil / ACTUALITES / Wade à Touba : Les dessous d’une visite

Wade à Touba : Les dessous d’une visite

La page de l’élection présidentielle est aujourd’hui tournée du moins du côté du pouvoir, le président Abdoulaye Wade peut démarrer les travaux d’embellissement de la ville sainte qui lui ont été confiés par le Khalife général des mourides Sergine Saliou Mbacké. Rappelons que sur demande du Khalife, le démarrage de ces travaux avait été différé pour raison d’élection. En réalité à quelques jours de l’élection présidentielle Sergine Saliou avait fait une sortie au cours de laquelle il demandait le report de la date du commencement de ces grands travaux qui, il faut le dire, avait été annoncée, il y a déjà plus d’un an.
Le président Wade a donc choisi la journée d’aujourd’hui pour accomplir ce « ndigueul » que son marabout, le Khalife général des mourides lui a confié. Cette sortie du Chef de l’État, par ailleurs le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds) pourrait être émaillée de manifestation d’humeur de frustrés arborant du rouge. Depuis la publication des listes des différents candidats devant défendre les couleurs de la Coalition Sopi 2007, les langues ne cessent de se délier à Diourbel qui pour critiquer le Premier ministre Macky Sall qui pour jeter des pierres dans le jardin du patron des libéraux. Ces derniers laissés en rade gardent une dent contre Me Wade, puisque, selon eux, seuls les militants de la dernière heure ont été investis sur ces listes, ce qui à leurs yeux semble être une manifestation de mépris à leur endroit. L’investiture de Mme Adama Kane l’épouse du Président du Conseil rural de Touba a soulevé beaucoup de vague.

Et les femmes libérales de la trempe de Mme Khady Dia Sidibé avaient déversé leur bille sur la direction du parti qui « avait, par cet acte, jeté l’opprobre » sur toutes les femmes libérales du département de Mbacké qui de nuit comme de jour ne travaillaient que pour la réélection du président Wade. Cette première sortie après toutes ces péripéties et revendications, risque d’être très mouvementée pour le président Wade. En outre, beaucoup d’observateurs de la scène politique locale se demandent pourquoi le Président de la République a-t-il attendu qu’on soit à quelques à jours du démarrage de la campagne électorale pour les législatives, pour commencer des travaux qui lui ont été confiés il y a de cela deux ans ?

À voir aussi

 Des étudiants Sénégalais remportent le Prix «Ericsson innovation Awards 2018 » 

Le 1er prix du concours annuel « Ericsson Innovation Awards 2018 » organisé en Suède a été …

Les 15 millions de Macky divisent le Stade Mbour

Le chef de l’État, qui recevait jeudi dernier les parents des victimes mbouroises (8 morts) …