Accueil / ACTUALITES / Wade déplore l’absentéisme des députés

Wade déplore l’absentéisme des députés

Le chef de l’Etat, maître Abdoulaye Wade, a suggéré aux députés la modification de la Constitution en vue de permettre la tenue annuelle d’une ‘’session unique » de l’Assemblée nationale au lieu de deux avant de relever l’absentéisme des parlementaires, une attitude qui, a-t-il estimé, est à l’origine du ‘’désintérêt relatif » des citoyens lors des dernières législatives.  »Deux sessions annuelles me paraissent inutiles. C’est pourquoi je suggère que la Constitution soit modifiée pour l’instauration d’une session unique d’octobre à fin juin, sans interruption », a déclaré le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré transmettant, mardi aux députés, un message du chef de l’Etat.

Source : Aps
Toutefois, le principe de la convocation de sessions extraordinaires doit rester ‘’intact », écrit le président de la République qui recommande l’institution de commissions d’enquête parlementaires dans ‘’tous les domaines d’activité de l’Exécutif » afin de se faire contrôler par le législatif.

 »Le peuple sénégalais n’a pas apprécié l’absentéisme des députés pendant la législature écoulée et l’a sanctionnée par la manifestation d’un désintérêt relatif », relève en outre Abdoulaye Wade.

Le taux de participation, de l’ordre de 75% à l’élection présidentielle du 25 février, n’était que 34,75% pour les élections législatives du 3 juin qui avaient été boycottées par 17 partis de l’opposition.

 »Des délibérations (faites) dans une salle quasiment vide postulent l’inactivité de la plupart des députés qui, ainsi, n’accomplissent pas leur devoir parlementaire. Sitôt élus, certains ne font plus une priorité de la fonction de représentation », déplore le chef de l’Etat qui pour mettre un terme à l’absentéisme des députés, recommande au bureau de l’Assemblée nationale de veiller à  »l’application stricte du règlement intérieur qui, en son article 104, prévoit qu’en cas d’absences répétées sans motifs, le député peut être déclaré démissionnaire d’office ».

Le règlement, ajoute-t-il, pourrait être revu pour redéfinir la notion d’absence qui serait non seulement valable à l’ouverture de la session mais aussi aux séances de commissions et à la plénière.

 »Je voudrais avant tout vous assurer de meilleures conditions de travail (…) L’immeuble de l’Assemblée nationale sera complètement réhabilité à l’intérieur et rendu aux normes de la fonctionnalité », promet, toutefois, Abdoulaye Wade.

Il demande aussi aux députés d’examiner la possibilité d’organiser des séances de questions orales d’une heure ou deux par semaine, en présence du gouvernement, estimant que cela sera  »l’occasion » pour eux de ‘’poser des questions orales précises et brèves » aux membres du gouvernement.

Tout en proposant la création d’un journal qui devra se charger de la  »publication régulière » — au quotidien — des débats parlementaires  »de la veille », M. Wade dit s’attendre à ce que l’Assemblée nationale apprécie  »souverainement » les  »suggestions » qu’il a émises et dont l’esprit est d »’améliorer (leur) mission et assurer une meilleure perception par notre peuple, de la représentation nationale ».

À voir aussi

Gamou 2018: Les recommandations de Serigne Mbaye Sy Mansour…

Le  khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a invité lundi, à Tivaouane, la …

Crise financière à l’Isra: La Direction générale dément l’Intersyndicale

Suite à la sortie de l’intersyndicale de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), alertant sur …