Accueil / POLITIQUE / Wade était le champion des absentéistes à l’Assemblée, selon Bathily

Wade était le champion des absentéistes à l’Assemblée, selon Bathily

Abdoulaye Bathily trouve absurde l’initiative du président Wade consistant à donner des leçons de civisme au député. ‘Si réellement nous sommes dans un régime démocratique, l’Exécutif ne peut donner des ordres au législatif’. Mais constate-t-il, ‘Pour Abdoulaye Wade, l’Assemblée nationale ne vaut rien’. C’est pourquoi, poursuit Abdoulaye Bathily, ‘il (Abdoulaye Wade : Ndlr) peut donner des ordres comme il le veut à cette Assemblée, parce que c’est son Assemblée à lui, ce n’est pas une Assemblée nationale. Et cela ne nous a pas surpris’.

Source : Walfadjri
Le leader de la Ld/Mpt trouve, également, anormal que le chef de l’Etat ait décidé ‘maintenant d’obliger les députés à être présents’. Parce que, rapelle Abdoulaye Bathily, ‘comme l’a une fois souligné Iba Der Thiam au cours d’un discours, Abdoulaye Wade était le champion du monde de l’absentéisme au parlement’.

Ces arguments suffisent, selon lui, pour montrer ‘le ridicule et le manque de sérieux’ du message du chef de l’Etat à l’endroit des députés. Mieux, souligne le Jallarbiste, ‘Wade s’amuse avec le pays et il faut que les citoyens sénégalais se ressaisissent et mettent fin à ce système qui détruit et ridiculise notre pays’. En outre, Bathily ne comprend pas que ‘Abdoulaye Wade qui, incapable de mettre en place un gouvernement qui fonctionne dans son propre pays, veuille proposer un gouvernement continental’.

Interpellé sur la recapitalisation des Industries chimiques du Sénégal (Ics), le secrétaire général de la Ld/Mpt, rappelle que ‘c’est ceux-là même qui ont mis à genoux les Ics qui veulent aujourd’hui la sauver : Le gouvernement de Abdoulaye Wade’. Selon Abdoulaye Bathily, cela toujours été le procédé du gouvernement, ‘mettre en ruine un secteur pour après faire venir des gens à eux et prendre ledit secteur en main pour des intérêts privés’. Le Jallarbiste soutient que c’est le cas avec les Ics. ‘On nous dit que les indiens vont prendre 90 % du capital des Ics, mais on ne dit pas comment ? Que les 10 % restant seront gérés par des Sénégalais. Mais qui sont ces Sénégalais ?’, telles sont entre autres interrogations soulevées par Abdoulaye Bathily. Selon lui, l’Unacois qui ‘constituent un secteur important dans notre économie’ n’est pas informée de la possibilité de participer au capital des Ics. Et c’est pourquoi, le leader de la Ld/Mpt se dit convaincu qu’il ‘y a des gens du régime qui sont entrain de travailler en dessous dans cette affaire. Et comme ils ont pris à l’époque la Sonacos et d’autres secteurs de l’économie, ils veulent prendre encore les Ics à travers cette recapitalisation’ accuse-t-il. Non sans appeler les travailleurs des Ics et les citoyens à la vigilance.

Pour sa part, Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste parle ‘d’effet d’annonce’. Parce que, renseigne t-il, ‘en réalité la mesure définitive sera prise, à Paris, en Septembre’. Selon le socialiste, le gouvernement annonce la recapitalisation comme si tout était réglé. Selon Ousmane Tanor Dieng, il y a d’abord ’la détermination de ceux qui ont participé à la constitution de ce capital pour la recapitalisation, d’une part et, d’autre, il faudra aussi que les conditionnalités qui seront fixées par ceux qui participent au capital soient acceptées par le gouvernement pour qu’on trouve une solution’. Pour autant, le socialiste ne semble pas optimiste quant à l’avenir des Ics. Pour lui, ‘trouver 40 milliards ne me parait pas suffisant pour régler l’ensemble des problèmes des Ics qui ont un déficit de 200 milliards’.


À voir aussi

Audience au Palais : Macky a reçu Thierno Lô

Thierno Lô a été reçu dans la très  grande  discrétion par le chef de l’Etat. …

L’ancien Pm de Wade lance «Hadjibou 2019»

Déjà, les rumeurs circulaient depuis quelques semaines sur sa candidature.  C’est désormais chose faite. L’ancien …