Accueil / POLITIQUE / Wade met fin aux rumeurs : Les législatives auront bel et bien lieu le 3 juin

Wade met fin aux rumeurs : Les législatives auront bel et bien lieu le 3 juin

Les élections législatives du 03 juin 2007 auront bel et bien lieu à la date échue. Cette conviction a été réaffirmée avec force par le chef de l’État qui a tranché le débat sur le report de ces échéances électorales. C’est la preuve que Me Wade fait du respect du calendrier républicain un gage de bonne gouvernance politique.

Source : Le Soleil
«Le chef de l’État rappelle encore, s’il en était besoin, que les élections législatives se tiendront à la date du 03 juin 2007 et qu’il est vain de continuer de spéculer sur un report que rien ne justifie ». Ces propos de Maître Amadou Sall, porte-parole de la Présidence de la République, publiés par voie de communiqué, coupe court à toutes les supputations colportées depuis quelques jours, à propos d’un éventuel report des prochaines échéances électorales. Mieux, Me Abdoulaye Wade a compris qu’il fallait faire taire les rumeurs distillées par voie de presse. Et la meilleure manière pour lui a été de trancher définitivement le débat sur la remise en cause du calendrier électoral. Mieux, tient à préciser, Me Amadou Sall, « le président de la République n’a jamais dit à M. Pierre Goudiaby qu’il allait recevoir l’opposition à son retour du Brésil ». De l’avis du porte-parole de la Présidence de la République, « cette affirmation relève de la seule responsabilité de son auteur ». Pour Me Sall, « la vérité est que M. Goudiaby a prié avec insistance le chef de l’État de recevoir à son retour l’opposition. Mais, celui-ci a répondu qu’il allait réfléchir et consulter ses collaborateurs ». A cet effet, précise-t-il, « toute autre affirmation n’est que pure invention ».

Faut-il le rappeler, depuis deux jours, une partie de la presse fait état de la médiation entreprise par l’architecte-conseil du président, en l’occurrence Pierre Atépa Goudiaby, et qui aurait porté ses fruits. C’est-à-dire que Me Abdoulaye Wade a décidé de recevoir l’opposition à son retour de voyage, pour renouer les fils du dialogue politique. Qui plus est, il a été dit, que la conséquence logique de ce dialogue entre le président de la République et les leaders du Front « Siggil » Sénégal, qui ont décidé de boycotter les législatives, devait être le report des législatives. Et qu’une proposition de loi portant prorogation du mandat des députés allait être déposée, sans tarder, sur la table de l’Assemblée nationale ». Aujourd’hui, au regard de ce démenti cinglant apporté par la Présidence de la République, il ne reste plus qu’à l’opposition de tirer les conséquences de son boycott. Mais, aussi et surtout de donner rendez-vous au peuple sénégalais pour les prochaines législatives… en 2012.


À voir aussi

Carte nationale d’identité : La validité prorogée jusqu’au 31 août 2018

Repoussée une énième fois par le Président de la République, la date d’expiration des anciennes …

GO : Un ministre, ça démissionne ou ça….

« Un ministre, ça démissionne ou ça ferme sa gueule ». Souvent citée, jamais entendue de vive …