Accueil / POLITIQUE / Wade veut faire passer un projet de loi interdisant le cumul de postes

Wade veut faire passer un projet de loi interdisant le cumul de postes

Les députés vont encore se pencher sur un projet de loi «politicien», qui ne vise qu’à aider Me Abdoulaye Wade, secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds) d’avoir une marge de manœuvre plus large. Et pouvoir caser le maximum de responsables libéraux possible. Wade a demandé en haut lieu qu’on étudie un projet de loi interdisant le cumul de postes au Sénégal. Ainsi il y aura plus de postes disponibles.

Source : L’Observateur
La publication des listes de la coalition Sopi 2007 a fini par installer le Parti démocratique sénégalais dans une zone de haute turbulence. Presque dans toutes les localités du Sénégal, des voix s’élèvent pour contester la façon dont les listes ont été confectionnées. Même dans les couloirs du palais, certains responsables libéraux ont du mal à cacher leur colère et à se faire à l’idée que tout le monde ne peut pas être sur les listes, et qu’il y a d’autres postes qui les attendent. Des contestations visibles chez beaucoup de responsables libéraux, malgré les promesses que Me Wade leur avait faites, de récompenser tous ceux qui vont mouiller le maillot durant l’élection présidentielle. Après avoir eu écho des réactions des uns et des autres suite à la publication des listes, Wade a donné des instructions pour l’introduction à l’Assemblée nationale d’un projet de loi qui va interdire aux maires d’être aussi des députés, ou encore aux ministres d’être aussi des maires. Tout cela pour avoir assez de postes où caser sa clientèle politique, à en croire une source basée au palais présidentiel. Contrairement à ce qui se dit ça et là à propos de la confection des listes de la coalition Sopi 2007, c’est Me Wade qui a lui-même confectionné les listes. Et notre interlocuteur de préciser que le Pape du Sopi ne veut pas que son parti vole en éclats après tout ce qu’il y a investi. Il n’a pas peur des votes-sanction brandis par les contestataires, car il est convaincu que les législatives n’ont pas beaucoup d’enjeux, surtout avec le boycott de l’opposition représentative. Mais, il souhaite garder le Pds intact, surtout après les départs répétés. Et pour y parvenir, il n’a comme solution que la récompense de ses militants. Pour cette entreprise, il s’est battu pour disposer du gouvernement, du prochain Sénat, du prochain Conseil économique et social, mais aussi des postes d’ambassadeurs, de Pca et de Dg. Mais ne pouvant pas tout faire en même temps, le Président Wade compte s’attaquer d’abord au gouvernement, avant d’en venir à l’Assemblée nationale et ensuite au Sénat etc.


À voir aussi

Serigne Mbacké Ndiaye : « Je peux accompagner Wade mais pas son fils… »

«Assassinat de Karim»: Lamine Bâ demande au procureur de s’autosaisir

La révélation sur le projet d’assassinat de Karim Wade en 2011 ne doit pas rester …