William Bourdon : «Le risque, c’est que Habré reviendra dans 45 jours avec plusieurs options»

«A la fois, on dit que le procès est illégitime et en même temps, on utilise tous les outils de la démocratie, tous les outils légaux pour essayer de paralyser, de réduire, de détruire le procès. Je ne vais pas critiquer la décision prise par le juge, je la respecte mais, de mon point de vue, il faut bien mesurer les risques. Quel est ce risque ? C’est que Habré reviendra dans 45 jours avec plusieurs options. Il peut venir et dire : ‘’je n’ai jamais connu ces avocats, vous les avez commis pour moi, je n’ai rien à faire avec eux’’. Et, ce serait cohérent de sa part, d’ailleurs. Il peut aussi activer les avocats pour leur demander de multiplier des incidents de procédure, de soulever des exceptions d’incompétence, pour à nouveau, indéfiniment gagner du temps et paralyser le procès. Le moment est grave.»

 

Voir aussi

Premières dames en Gambie : Quelle first lady pour adama barrow?

Adama Barrow, polygame s’est révélé a la face du monde à Dakar en étant de …