Accueil / SOCIETE / YOFF TONGHOR L’émigré clandestin refoulé force le coffre-fort de son camarade d’infortune

YOFF TONGHOR L’émigré clandestin refoulé force le coffre-fort de son camarade d’infortune

C’est parce qu’il traversait une période de vaches maigres que Mamadou Diallo, ancien émigré clandestin refoulé du Maroc en 2006, a commis l’acte qui lui a valu une incarcération à la prison centrale de Rebeuss. Il a forcé le coffre de son ami Abdou Aziz pour subtiliser toutes ses économies. Les hommes de l’adjudant Mamadou Kandji, commandant de la brigade de la gendarmerie de la zone fret l’ont déféré au parquet.

Source Lobservateur
C’est parce qu’il traversait une période de vaches maigres que Mamadou Diallo, ancien émigré clandestin refoulé du Maroc en 2006, a commis l’acte qui lui a valu une incarcération à la prison centrale de Rebeuss. Il a forcé le coffre de son ami Abdou Aziz pour subtiliser toutes ses économies. Les hommes de l’adjudant Mamadou Kandji, commandant de la brigade de la gendarmerie de la zone fret l’ont déféré au parquet.

En 2006, Mamadou Diallo a entrepris d’émigrer. Accompagné d’autres personnes dont Abdou Aziz Diallo, il se rend au Maroc, espérant sûrement passer par le désert pour accéder en Espagne. Malheureusement, ils ont été interceptés et refoulés au Sénégal. Abdou Aziz Diallo a alors ouvert un atelier de cordonnerie et a commencé à se refaire une santé financière. Tout le contraire de Mamadou Diallo qui, lui, broie du noir. Le 13 avril dernier, cherchant en vain à obtenir de l’argent, l’idée de rendre visite à Abdou Aziz Diallo lui vient à l’esprit. Dans la soirée, il se présente chez ce dernier qui l’accueille à bras ouvert. Après l’avoir installé, Abdou Aziz Diallo l’a laissé seul dans la chambre pour aller régler un problème. C’est le moment choisi par Mamadou Diallo pour forcer son coffre pour subtiliser les 400.000 francs qui s’y trouvaient. Lorsque le maître des lieux est revenu, il n’a rien remarqué. Il a partagé son dîner avec son hôte et l’a raccompagné lorsqu’il a voulu rentrer chez lui. Ce n’est que le lendemain vers 09 heures qu’Abdou Aziz Diallo, en balayant sa chambre, a remarqué que le coffre-fort a été forcé et vidé de son contenu. Il a failli tomber en syncope. Aussitôt, il a porté ses soupçons sur Mamadou Diallo qui est le seul à lui avoir rendu visite dans sa chambre la veille. Il se rend aussitôt auprès du tuteur de ce dernier pour le chercher. Ne l’ayant pas trouvé sur place, il sillonne les rues de Yoff Tonghor, espérant tomber sur lui. Il le rencontre au croisement d’une rue et lui demande de l’accompagner auprès de son tuteur pour régler le problème à l’amiable du fait qu’ils sont tous des Guinéens. Il ne veut que recouvrer son argent. Mamadou Diallo, faisant semblant de l’accompagner, prend la fuite en cours de route et disparaît durant tout le week-end. Durant tout ce temps, il n’a même pas rejoint son domicile pour y passer la nuit. Ce n’est que le dimanche que Mamadou Diallo est revenu au domicile de son tuteur Mamoudou Diallo, vigile domicilié à Yoff, cité Biagui. Informé, Abdou Aziz Diallo rapplique dare-dare. Mamadou Diallo reconnaît alors les faits et demande à ce qu’on étouffe l’affaire. Il supplie Abdou Aziz Diallo de lui consentir un moratoire. Ce que ce dernier a refusé, exigeant la restitution immédiate de son argent volé. Attendant en vain d’empocher son argent, il porte plainte à la brigade de la gendarmerie de la zone fret. Mamadou Diallo est ainsi arrêté le 17 avril par les hommes de l’adjudant Mamadou Kandji. Il a nié avoir pris l’argent, mais n’a pas pu expliquer les raisons de sa fuite. Suffisant pour que le commandant de la brigade de la gendarmerie de la zone fret ordonne son déferrement devant le procureur de la République près le tribunal régional de Dakar.


À voir aussi

Marché central aux poissons- Les travailleurs adoubent la Direction générale

Les employés du marché central aux poissons de Pikine se disent satisfaits de leurs conditions …

Décés d’Amadou Mbaye Loum La Voix du Maquis s’est éteinte …

La presse sénégalaise et africaine est en deuil. Amadou Mbaye Loum est décédé hier à …