POLITIQUE

ZAHRA IYANNE THIAM, MINISTRE-CONSEILLER À LA PRÉSIDENCE « Idrissa Seck doit faire de la politique utilement en apportant des contributions positives »

  • Date: 4 juillet 2016

Ministre-conseillé auprès du président de la République, Zahra Iyane Thiam a donné son avis sur la sortie du leader du parti Rewmi. Selon elle, « Idrissa Seck doit apporter des contributions positives pour le Sénégal au lieu de faire des déclarations intempestives qui ne font pas avancer notre pays ».

Dans le cadre de sa politique sociale, l’Association « Épaule contre épaule », a distribué 4 tonnes de riz, samedi dernier, aux populations nécessiteuses de la Commune Sicap-Liberté. L’objectif visé, par cette association qui en est à sa 5e édition, est, selon sa présidente, Anta Sarr Sine, de mieux rassembler leurs actions de solidarité et de développement pour mettre tout cela au service de la population. S’exprimant par la même occasion, Zahra Iyane Thiam, Ministre-conseillé a salué cette initiative avant de lancer un appel aux hommes politiques à s’inspirer de l’exemple de l’Association « Épaule contre épaule ».

« La politique sociale est un volet important au cœur du programme de chef de l’État, Macky Sall. Si des composantes de la société s’approprient cette politique et se permettent de la démultiplier au niveau de la base, je pense que c’est une excellente chose. C’est comme cela que le Sénégal pourra avancer. Ce n’est pas par des déclarations intempestives ni par des analyses du genre, il y a des deals qui se font sur le dos des populations. Je pense qu’il faut faire de la politique par les actes », a-t-elle déclaré. S’adressant au président du parti Rewmi, Zahra Iyane Thiam dira qu’il faut faire de la politique utilement en apportant des contributions positives. Elle lance : « C’est pourquoi, j’en appelle au leader du Rewmi, Idrissa Seck, a vraiment savoir raison garder. Si tenté que dans sa trajectoire avec les Sénégalais nous avons fait l’analyse selon laquelle il a voulu d’abord s’approprier le pays en appelant son parti le Rewmi qui devient, aujourd’hui, un parti communal. C’est le parti de Thiès qui ne peut plus s’appeler Rewmi. Ensuite, il a voulu être le 4e Président et malheureusement cela ne s’est pas fait. Là, présentement, il se bat autour du statut de l’opposition pour en être le leader parce qu’il sait que 2019 il a raté ce train-là ».

Parlant toujours du leader de Rewmi, le Ministre-conseillé pense qu’aujourd’hui tout comme Idy nous a habitués à être un homme de foi à travers ses versets, il faudrait qu’il reprenne sa raison, qu’il retourne à sa foi, qu’il puisse apporter des contributions positives pour le Sénégal que nous partageons. Abordant la question du dialogue social, elle dira que ce n’est pas un deal parce qu’aujourd’hui si vous voyez la suite qui a été donnée au dialogue national, nous voyons pertinemment que « Idy s’est trompé ». Avant d’en venir à cette suite là, nous avons vu les différentes composantes qui étaient présentes lors de ce dialogue-là. C’est le Sénégal en miniature qui était représenté. « Aujourd’hui, les travaux autour de la Commission technique de revue du Code électoral se déroulent normalement. Au niveau du ministère de la Gouvernance, il y a un forum économique. Le foncier, à travers la Commission nationale de réforme, est en chantier. Je ne pense point que cela est un deal et si tentait que cela devait être un deal, je ne pense pas qu’on le ferait au vue et aux yeux de tous les Sénégalais durant 8 tours d’horloge », clame Zahra Iyane Thiam.

À l’en croire, Idrissa Seck veut tout juste nous ramener vers des politiques de détails qui ne font pas avancer le Sénégal. « Nous l’appelons à la raison, nous l’appelons à matérialiser son souhait, cette affection qu’il clame à la population sénégalaise en faisant des contributions positives dans la marche de notre société », a encore dit Zahra Iyane Thiam.

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15