Zahra-324x235

Zahra Yane Thiam : « Les populations doivent se mobiliser autour du Président Macky Sall et l’accompagner dans sa mission »

Venue présider  la cérémonie de remise d’un important lot de matériels informatiques au lycée de Taïba, dont elle est la donatrice,  la conseillère spéciale du chef de l’Etat Macky Sall  s’est prononcée en marge de l’événement sur les grandes réalisations du programme d’urgence de développement, la levée des contraintes sur la mobilité, l’élection présidentielle et le référendum …Propos

Le Programme d’urgence de développement Communautaire (PUDC) 

Que ce soit la route de Taïba ou les autres routes, nous percevons les grandes réalisations du programme d’urgence de développement communautaire qui est en cours communément appelé PUDC. C’est une vision du président qui vient en appoint au plan Sénégal-Emergent qui est une vision, qui va  sur un horizon de 20 ans mais qui, a également des projets et des réformes étalés sur le court et moyen terme. Ce qui est la devant nous est une urgence qui a été comblée par ce programme du PUDC dans son volet de désenclavement à travers les pistes rurales. Nous saluons le  PUDC à travers ses réalisations, c’est du concret, nous avons vu les pistes, les forages qu’on construit et les superficies emblavées pour les cultures.

Lever la contrainte sur la mobilité 

 (…) Tout est urgence mais on sent partout ailleurs au niveau du Sénégal l’importance que le président de la république accorde au mieux être des populations. Pour lever la contrainte sur la mobilité plusieurs routes sont en construction. Les financements sont acquis en ce qui concerne la route de Ndioum à Bakel. Il en est de même pour d’autres tronçons comme par exemple  la boucle du Boudier, le désenclavement de l’île à Morphil qi est une doléance historique des populations de ces localités…Il y’a plein de chantiers qui sont en cours sur l’étendue du pays.  Vous avez vu que Diamnadio est en pleine ébullition. Vous irez dans le Sud et vous verrez que  des mesures effectives ont été appliquées  en ce qui concerne le transport, à l’image des navires qui ont été mis à la disposition des populations avec une réduction du tarif du transport. (…) Si j’avais un appel à faire, je dirai aux populations de se mobiliser autour du président Macky Sall et de  l’accompagner dans sa mission qui s’appuie sur une réelle vision  de développement.

 Election Présidentielle 2017 ou 2019

Ma position est toute simple. Le serment que le Président a eu à faire sur la base de la constitution est un serment de sept ans. En 2012, il a prêté serment pour un mandat de sept ans…Maintenant, durant la campagne électorale, le candidat Macky Sall avait de porter le mandat présidentiel à cinq (05) ans, une fois élu. C’était sa conviction, il n’avait pas pris cet engagement pour engranger des voix et être élu. Il l’a fait pour  aligner son pays dans le peloton des pays de la grande démocratie moderne. Cela est extrêmement important. Au cours de plusieurs adresses solennelles à la nation, le Président a eu à réitérer cet engagement de réduire le mandat présidentiel de sept à cinq ans et de l’appliquer au mandat en cours. Ma position est celle du Président. Sur la question, il y’a déjà un projet de réforme constitutionnelle qui a été soumis à l’assemblée, on attend l’avis du conseil constitutionnel… En 2012, lorsque l’opposition s’était regroupée autour de Benno Siguil Sénégal, autour du M23 en disant « touche pas à ma constitution », c’était pour se battre contre l’arbitraire, se battre contre le tripatouillage de la constitution. Suite à la validation par le conseil constitutionnel  de la troisième candidature du Président d’alors sortant, qui avait créé tout un tollé, nous avions été le premier candidat à aller sur le terrain, parce que nous sommes des républicains. C’est ce même engagement et cette même volonté qui continuent. Le Président, nous ne pouvons que le remercier parce qu’il a respecté son engagement de réduire le mandat présidentiel et de se l’appliquer. Maintenant, la légalité a ses raisons, nous attendrons en bons républicains cet avis, quel qu’il soit, nous l’appliquerons.

Un référendum avec 15 points !

 Rien n’est beaucoup pour renforcer une démocratie, rien n’est de trop si c’est pour avoir une stabilité. L’essentiel est que cela soit avéré. Quand, nous voyons dans ces réformes, l’élargissement des pouvoirs constitutionnels, nous nous disons que c’est une bonne chose. Quand, nous voyons dans ces 15 points, le renforcement du pouvoir du Président de l’assemblée nationale, le renforcement surtout des droits des citoyens sur le foncier, sur le patrimoine national,, sur l’environnement (…) nous, nous disons que rien n’est trop pour renforcer notre démocratie.

foutainfo.com

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …