Accueil / ECONOMIE / Zahra Zahra Iyane Thiam:”Nous allons vers une étude de référence du secteur de l’économie sociale et solidaire”

Zahra Zahra Iyane Thiam:”Nous allons vers une étude de référence du secteur de l’économie sociale et solidaire”

Le ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) ont signé, ce vendredi, une convention de partenariat portant sur la réalisation par cette dernière d’une “étude de référence” du secteur de l’économie sociale et solidaire.

S’exprimant lors de cette cérémonie, le ministre Zahra Iyane Thiam Diop, a indiqué que les résultats de cette étude devraient permettre à ce département ministériel de disposer d’un instrument de collecte et de traitement des données statistiques pour alimenter son système d’information. La délimitation du périmètre de l’économie sociale et solidaire à travers l’identification des acteurs en fonction du statut, du mode d’intervention, des types de produits ou services et du domaine d’activité compte également parmi les objectifs de cette convention. A en croire le ministre, à terme, il s’agit de “disposer de données statistiques fiables sur le nombre d’acteurs et les types d’accompagnement ou d’appui dont ils bénéficient ainsi que les institutions partenaires. Elle a, par la même occasion, évoqué la nécessité de “mesurer la contribution de l’économie sociale et solidaire à la création de la richesse’’, la disponibilité de ces informations devant permettre “d’alimenter les travaux de finalisation de la Lettre de politique sectorielle de développement du secteur (…)”. A l’opposé du secteur de la microfinance, “en phase de consolidation, celui de l’économie sociale et solidaire, en phase d’émergence, est essentiellement caractérisé par l’absence de données statistiques consolidées permettant un pilotage effectif des impacts des actions menées”. Or, selon toujours, Zahra Iyane Thiam Diop, “l’économie sociale et solidaire occupe la deuxième place parmi les cinq initiatives majeures de l’actuel quinquennat du président de la République” Macky Sall, à travers son programme “liggéeyal ëllëk” (travailler pour l’avenir en langue nationale wolof). De son côté, le directeur général de l’ANSD, Babacar Ndir, renseigne que cette convention de partenariat vise à donner au secteur de l’économie sociale et solidaire “plus de visibilité en le photographiant tel qu’il se manifeste à travers les acteurs qui le composent”. M. Ndir est revenu sur les missions de l’ANSD, qui a en charge la coordination pour le développement, la production et la diffusion de statistiques publiques sénégalaises. Il affirme que dans cette perspective, le credo de l’agence a toujours été de “répondre à la sollicitation des acteurs du système statistique national en mettant à leur disposition à la fois ses outils et instruments ainsi que ses ressources en vue de garantir la qualité de l’ensemble des statistiques publiques sénégalaises lors de leur développement, production et diffusion”. “Plus spécifiquement” la convention conclue avec le ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire “devra permettre d’identifier clairement l’économie sociale et solidaire et de mettre en lumière son impact”, a conclu M. Ndir.

Cheikh Moussa Sarr

À voir aussi

Gestion de la ressource halieutique: L’Etat préconise un changement de paradigme

Le Directeur de la pêche maritime, Mamadou Goudiaby, juge nécessaire de changer de paradigme en …

Cacao : Ghana et Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes, exigent un prix minimum (officiel)

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux premiers producteurs mondiaux de cacao, suspendent leurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.