Accueil / ACTUALITES / Ziad Takieddine «Karim est un allié objectif de la mafia en Afrique»

Ziad Takieddine «Karim est un allié objectif de la mafia en Afrique»

Après le père Abdoulaye Wade, Ziad Takieddine s’en prend au fils  Karim Wade.

Après ses révélations sur le rôle de comparse joué par Wade pour faire chuter Kadhafi, Ziad Takieddine s’attaque cette fois à Wade fils. Dans la deuxième partie de l’entretien qu’il a accordé au site Kewoulo.info, l’homme d’affaires explique les raisons de son exil au Qatar. «Ce n’est pas un hasard que Karim Wade soit au Qatar, dans ce pays qui finance les terroristes », a-t-il déballé. Avant de révéler que si le fils de Wade est au Qatar, c’est parce qu’il est un allié objectif de la mafia en Afrique. «C’est cette mafia-là qui a détruit la Libye avec l’aide d’Abdel Hakim Belhadj», a-t-il souligné, laissant entendre que Karim est au cœur d’une vaste conspiration menée par Doha, qui se servirait du terrorisme pour déstabiliser le Sahel. En effet, Ziad Takieddine dit ne pas comprendre que Karim Wade, qui prétend à la magistrature du Sénégal, puisse s’installer au Qatar alors qu’au Niger, à côté du Sénégal, Qatar Charity est installé et finance les terroristes du nord Nigeria ». « Les Sénégalais doivent décider de leur sort… Faites confiance en vous-mêmes. Je vous éclaire au niveau de la politique mondiale qui affecte plus directement votre pays que d’autres pays. Mais, vous êtes, après tout, un pays musulman. Mais vous êtes après tout un pays laïc. Daesh aimerait bien s’installer chez vous. Ce con là », a averti Ziad Takieddine.

Sarkozy, l’interprète de Kadhafi et le document de Mediapart sur le bureau du Guide

Dans une interview exclusive accordée à RFI, l’ancien interprète du guide libyen Mouammar Kadhafi, confirme l’authenticité du document publié par le site Mediapart en 2012, concernant un financement libyen de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. « Il y a eu une rencontre entre Brice Hortefeux, M. Takieddine et un autre, c’est-à-dire trois [personnes] qui représentaient la France. Et trois qui représentaient la Libye. M. Moussa Koussa, M. Béchir Saleh et M. Abdallah Senoussi. Cette rencontre a donné lieu à un document. Etaient mentionnés la partie libyenne, la partie française et le montant de l’aide, qui était de 50 millions d’euros. Ce document, c’est le même que celui qui a été publié par le site Mediapart en 2012… document que j’ai vu sur le bureau du guide au début de l’année 2007. Il n’y a pas de doute quant à l’authenticité du document [publié par Mediapart]. Je connais la façon d’écrire, je connais le format, je connais la paperasse officielle, je connais celui qui l’a tapé.»

M.BA

À voir aussi

Appel au boycott de Orange

L’opérateur de téléphonie mobile Orange a décidé que le “pass” internet 3Go ne sera plus …

GO : Ça passe vite, 20 ans !

Pour ne pas complètement perdre la face dans cette affaire Imam Ndao que tout le …