téléchargement

Ziguinchor : Benno Bokk Yaakaar (BBY) prend sa revanche sur Baldé

 La grande coalition présidentielle, qui a été trainée par la coalition de l’opposition conduite par Abdoulaye Baldé aux locales de 2014, vient de prendre sa revanche. En effet, BBY contrôle désormais tous les 3 départements de Ziguinchor.

La région de Ziguinchor vient de tomber entre les mains de Benno Book Yaakaar (BBY). En effet, les premières tendances sont favorables à Benno Book Yaakaar (BBY),  dans les Communes de Ziguinchor et Bignona. Mais, à Oussouye, c’est le Oui qui s’impose carrément. Dans la Commune de Ziguinchor, Aminata Angélique Manga gagne  avec deux voix de différence et jubile. Lieu de vote : École  catholique  de Néma, Oui 173, Non 165. Le Ministre-conseiller, Benoit Sambou vient de relever le défi dans son lieu de vote, à la Bourse du travail de Ziguinchor. Oui 647 contre le Non  551. Robert Sagna prend sa revanche sur Abdoulaye Baldé. Le Maire honoraire de Ziguinchor, Robert Sagna, a pris, hier, sa revanche sur le premier magistrat de la ville de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé. Dans le poste de santé de Santhiaba où les deux leaders du « Front du Oui » et celui du Non se sont affrontés, le fils de Brin (Robert Sagna) a finalement terrassé son principal rival dans la région Sud, l’enfant de Dar-Salam (Abdoulaye Baldé). Dans le bureau N°1 où 708 électeurs s’étaient donné rendez-vous, le Oui a obtenu 133 voix contre 102 pour le Non. Dans le bureau N°2, sur les 707 votants, 129 ont crédité le Oui et 127 ont voté pour le Non. Paris réussi pour Ibrahima Mendy, responsable politique de l’Apr à Ziguinchor. Il vient de l’emporter largement dans son centre de vote de l’école Jacques Niouky situé à Kenya. Avec 95 voix pour le Oui et 85 pour le Non, il a également plastronné dans son bureau de vote.

Doudou  Kâ, administrateur du FONGIP, a pris sa revanche en remportant la plupart des bureaux de vote du grand  quartier de Boucotte. Par exemple, dans un centre de vote, le Oui l’emporte avec 514 voix  contre 452 pour le Non. Pour la Commune, les résultats donnent pour le camp du Oui 13.687 voix et le camp du Non 13.602 soit 50% contre 49%. Une victoire qui fait dire à Doudou Kâ  que le président de l’Ucs, Abdoulaye Baldé, doit changer de ville ou de village.  « Abdoulaye Baldé avait dit que ce referendum était une question d’honneur pour lui et nous en Casamance quand on perd notre honneur vaut mieux changer de village pour espérer devenir quelqu’un dans ce pays. »

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …