POLITIQUE

Ziguinchor- Financement des jeunes, le ministre Mame Mbaye Niang prévient : « Aujourd’hui, il est impossible d’emprunter de l’argent public et ne pas rembourser »

  • Date: 25 août 2015

 Mame Mbaye Niang, Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la construction citoyenne, était ce weekend dans la région de Ziguinchor, dans le cadre de la Caravane «Vacances Citoyennes» édition 2015. Le représentant des jeunes, dans le gouvernement, a assuré aux jeunes de la Casamance que  le président Macky Sall reste préoccupé par les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Sur cette dynamique, une manne financière leur sera octroyée pour le financement de leurs projets.

«Ziguinchor, Bignona et Oussouye, bénéficieront d’une enveloppe de plus de 900 millions de nos francs, pour le financement  de 400 projets de jeunes de cette partie Sud du pays en mi-octobre. Pendant le forum, nous avons beaucoup échangé avec les jeunes sur les modalités de financement et les procédures de remboursement. Et nous allons entamer  la deuxième phase du financement», a révélé le ministre de la Jeunesse.

Pendant le règne du régime libéral,  plusieurs jeunes qui ont bénéficié de financement ont refusé de rembourser, d’autres ont pris la fuite. Fort de ce constat, le ministre de la Jeunesse a mis en garde les jeunes qui tenteraient cette pratique. «Aujourd’hui, il est impossible d’emprunter de l’argent public et ne pas le rembourser.  Raisons pour lesquelles, les procédures de décaissement de ces fonds sont totalement différentes de celles de l’ancien régime», a dit Mame Mbaye Niang.

Lors de son face à face avec la presse régionale, le ministre a précisé que les financements sont réservés à tous les jeunes Sénégalais, sans coloration politique. «Tout jeune, qui a un projet, peut le déposer auprès de nos services. Mais, nous exigeons des projets bancables», a précisé le ministre de la Jeunesse.

Khalil DIEME

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15