Accueil / ACTUALITES / Ziguinchor : L’université prend son envol

Ziguinchor : L’université prend son envol

Faire de l’université de Ziguinchor un pôle d’excellence, tel est le challenge du ministre de l’Education. Que Moustapha Sourang en fasse une affaire personnelle est pour rassurer les étudiants qui l’ont longuement ovationné hier quand il leur a annoncé, en marge de la célébration de la journée nationale de l’arbre, la livraison prochaine du campus social, le renforcement du parc automobile pour leur permettre de joindre plus facilement l’université depuis le centre ville, la construction prochaine d’un nouvel amphithéâtre, l’augmentation du budget de l’institution…

Source : Walfadjri
(Correspondance) – Si l’université de Ziguinchor a été accouchée dans la douleur, les problèmes qui ont accompagné sa naissance ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir. C’est le principal enseignement qu’on peut tirer de la visite effectuée hier sur les lieux par le ministre de l’Education dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’arbre. Devant la communauté universitaire qui a longtemps attendu ce moment, Moustapha Sourang a décliné une batterie de mesures visant à améliorer la situation dans cette nouvelle institution. Il s’agit par exemple de la livraison du campus social. D’après le ministre de l’Education qui tient d’ailleurs ce matin un Crd spécial sur la prochaine rentrée scolaire, le centre qui devrait recevoir les centaines d’étudiants de l’université de Ziguinchor sera prêt avant la fin du mois d’octobre. Ce qui n’a pas laissé indifférents les étudiants, témoins de ces heures de joie dans laquelle l’institution était plongée hier. C’est d’ailleurs un concert d’ovations qui a accompagné cette promesse de Moustapha Sourang.

Avec la mise en service de cette structure, le ministre de l’Education répond à une forte préoccupation des étudiants. Ces derniers avaient placé l’ouverture du campus social au cœur de leur plateforme revendicative pour la satisfaction de laquelle ils avaient lancé un mouvement de grève. Outre la satisfaction de cette doléance, le déplacement des étudiants sera amélioré par le renforcement du parc automobile. En effet, un second bus sera mis à leur disposition pour leur permettre de joindre facilement l’université située à une demi-douzaine de kilomètres du centre ville. A cela s’ajoute la construction prochaine d’un autre amphithéâtre. L’annonce a été faite par Moustapha Sourang qui a révélé que la construction de cette infrastructure sera rendue possible grâce au soutien de l’architecte Pierre Goudiaby Atépa qui participe ainsi à l’effort de développement de l’université pour aider ses frères de la Casamance.

Le ministre a aussi annoncé l’augmentation du budget de l’institution pour accompagner ce développement qui doit se faire, selon lui, de façon progressive. A terme, l’université de Ziguinchor devra accueillir dix mille étudiants. Une expansion démographique qui doit nécessiter des investissements. C’est pour l’avoir compris que les autorités sont en train de mettre la main à la poche pour accompagner le développement de cette institution qui est en train de répondre aux préoccupations des populations du Sud. Ces dernières étaient venues d’ailleurs en masse pour témoigner leur reconnaissance au gouvernement. Car, outre la question pédagogique que l’institution a permis de régler, l’institution est devenue une véritable pourvoyeuse d’emplois dans cette région en crise.

Toujours est-il que les étudiants peuvent envisager l’avenir avec espoir.

Surtout que des possibilités de partenariat se pointent à l’horizon, comme l’a souligné Moustapha Sourang qui a pris l’engagement de ne ménager aucun effort pour faire de l’université de Ziguinchor un pôle d’excellence. Ce challenge, le ministre de l’Education en fait une affaire personnelle car, soutient-il, ‘on ne peut pas abandonner un bébé qu’on a fait naître’. Un engagement personnel qui rassure les étudiants. Lesquels ont su mesurer la pugnacité d’un ministre qui a cru au projet pendant que beaucoup de personnes, même dans la communauté scolaire, baignaient dans le doute.


À voir aussi

Pont de l’émergence: La femme agressée en vie, ses bourreaux arrêtés

Fin de cavale des bourreaux de la femme agressée sous le Pont de l’émergence mercredi …

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …