arton152034

ZIGUINCHOR : LES ‘’PALMES DU SUD’’ 2016 REMPORTÉES PAR 32 LAURÉATS

Les ‘’Palmes du sud’’, des olympiades pédagogiques qui mettent en compétition les meilleurs élèves des trois régions de la Casamance naturelle (Sédhiou, Kolda et Ziguinchor) ont été remportées par 32 lauréats qui ont empoché du matériel didactique, des vélos et des ordinateurs estimés à près de 4, 5 millions de francs CFA, a constaté l’APS.

Ils étaient plus de 1200 candidats au départ choisis par les inspections académiques et le corps professoral, mais seuls 32 ont été retenus à l’issue d’une compétition sur plusieurs épreuves dont les mathématiques, la physique et chimie, la dictée, la poésie, la peinture, la course à vélo et une compétition en équipe pour la finale.

La grande salle du CEDEPS de Ziguinchor a affiché le plein samedi après-midi pour une compétition inter-scolaire qui marque la quatrième édition des ‘’Palmes du sud’’, une initiative de l’Association IKANA (les Calebasses) et dont l’ancienne journaliste et actuelle conseillère spéciale du président de la République Aminata Angélique Manga est la présidente.

Plusieurs élèves du moyen et du secondaire venus des 9 départements et des communes de la Casamance, des autorités locales et administratives, des autorités académiques, des enseignants et directeurs d’écoles, des représentants du Diocèse de Ziguinchor, entre autres, ont pris part à cette manifestation qui avait pour thème : ‘’Une école citoyenne pour un nouveau type d’élève’’.

Des allocutions officielles, des déclamations de poèmes, des prestations théâtrales et musicales ont rythmé la salle qui a servi de cadre pour la finale d’une compétition dénommée ‘’La bonne réponse’’ qui a mis aux prises une sélection des lycées de Kolda et le lycée El Hadji Omar Lamine Badji de Ziguinchor.

A l’issue d’une finale jugée ‘’très serrée et très relevée’’ par le jury, les jeunes koldois sortent vainqueurs de la compétition en battant par 130 points contre 125 les ziguinchorois.

Des prix individuels et spéciaux ont été décernés aux trois premiers des épreuves de mathématiques, physiques et chimie, dictée, peinture, poésie et course à vélo. ‘’Nous avons 32 lauréats pour cette édition venant de trois régions du sud.

’’Ils sont été récompensés à travers des lots de cahiers, de livres, de dictionnaires, de vélos, des tablettes, des ordinateurs et surtout des bourses de 150 000 FCFA. Le tout estimé à une valeur de près de 4, 5 millions FCFA’’, a expliqué Angélique Manga l’initiatrice de cette activité dont l’objectif est de ‘’promouvoir l’excellence en milieu scolaire’’.

Pour la présente édition, l’innovation, selon Mme Manga, a été la création des Miss sciences et littérature. ‘’Nous avons crée des miss mathématiques, physiques/chimie, des miss géographie, des miss histoire, des miss dictée, bref des miss sciences et littérature pour mettre l’accent sur la compétence des filles et non sur leurs physiques (…)’’, a souligné la présidente d’IKANA.

‘’Il faut bannir les Miss +Ndiongoma+ dans les écoles. Il ne faut plus accepter qu’on vous propose de participer à un concours de miss, si ce n’est Miss Sciences ou Miss Littérature. Il faut promouvoir l’excellence en mettant l’accent sur l’intelligence et la compétence des filles’’, a ajouté Aminata Angélique Manga qui a émis l’idée de ‘’faire participer les autres régions du pays aux Palmes du sud’’.

Les autorités académiques et administratives ont invité les enseignants à faire de cette initiative d’IKANA ‘’un tremplin pour les élèves de la Casamance en vue de participer et de remporter des prix au concours général’’.

‘’Chaque année la Casamance est dans le peloton de tête pour les meilleurs résultats scolaires, mais on ne gagne presque jamais dans le concours général au niveau national. Il faut faire des +Palmes du sud+ un tremplin pour atteindre cet objectif’’, a suggéré le directeur général de l’Inspection régionale de l’éducation et de la formation Babacar Diack.

Voir aussi

Serigne-Mbaye-Thiam_10

Visite médicale des élèves: Le ministre propose son institutionnalisation

Le ministère de l’Education nationale s’est fixé comme objectif d’institutionnaliser la visite médicale des élèves …