Accueil / POLITIQUE / Ziguinchor : Les réformateurs en campagne pour le ‘’Non’’

Ziguinchor : Les réformateurs en campagne pour le ‘’Non’’

Depuis l’annonce du référendum du 20 mars prochain, les différents partis politiques ne cessent d’afficher leurs positions en faveur du Oui ou du Non. À Ziguinchor, les réformateurs battent campagne pour barrer la route à Macky Sall. Les partisans de Modou Diagne Fada, dans le Sud du pays, ont pris part à l’Assemblée générale du « Front du Non » présidée par Abdoulaye Baldé.

Ils font partie de ceux qui veulent barrer la route au président de la République dans la région de Ziguinchor. Eux, ce sont les partisans de l’ancien ministre Modou Diagne Fada. Ces derniers ont pris part à l’Assemblée générale du « Front du Non » présidée par le patron de l’Union centriste du Sénégal (Ucs), Abdoulaye Baldé. Une Assemblée générale au sortir de laquelle, Moctar Dramé et ses camarades ont montré toute leur satisfaction par rapport à l’engagement très fort et la détermination de tous les partis politiques et mouvements qui se sont mobilisés pour barrer la route au régime du président Macky Sall.
Cette Assemblée générale a été une parfaite occasion pour les partisans de Modou Diagne Fada de réaffirmer leur ancrage dans l’opposition. Le Coordonnateur des réformateurs de Ziguinchor a surtout rassuré quant à la véracité de leur combat qui, selon lui, consiste à rendre aux Sénégalais leur dignité. « Tout notre combat, aujourd’hui, c’est de travailler afin que le Non triomphe au soir du 20 mars non seulement dans la région de Ziguinchor mais partout au Sénégal », affirme Moctar Dramé.
Pour M. Dramé et sa bande, la cause du Non est entendue parce qu’ils appellent le « Mackyrendum », un nouveau slogan de l’opposition pour cette campagne référendaire.
Par ailleurs, les réformateurs de Ziguinchor ont dénoncé avec vigueur le reniement du président de la République au sujet de la réduction de son mandat de 7 à 5 ans. « Nous disons Non au reniement du président Sall, Non à l’effritement de nos valeurs cardinales, Non aux brimades des couches vulnérables, Non au gaspillage des ressources de notre pays, Non à la dévalorisation de nos institutions et au recul démocratique », scandent-ils.
Pour amener les populations à sanctionner sévèrement le régime en place et faire passer les réformes de Fada, les réformateurs de Ziguinchor comptent user de tous les moyens possibles. « Nous sommes prêts à braver soleil et chaleur, poussière et obscurité pour investir tous les quartiers, villages et villes de la Casamance pour qu’au-delà du 20 mars 2016, les vraies réformes de notre mentor soient une réalité », dixit M. Dramé.

Abdourahmane Diallo

Share This:

À voir aussi

LIBERTÉ PROVISOIRE ACCORDÉE PAR LA CHAMBRE D’ACCUSATION- Le parquet se pourvoit en cassation et maintient Bamba Fall et Cie en prison

Inculpés des délits de destruction de biens appartenant à autrui, de tentative d’assassinat et d’association …