25 avril, 2014
Accueil » ECONOMIE » Ziguinchor : lutte contre la pauvreté Les femmes à la recherche de 4 milliards pour le financement d’une usine
Ziguinchor : lutte contre la pauvreté Les femmes à la recherche de 4 milliards pour le financement d’une usine

Ziguinchor : lutte contre la pauvreté Les femmes à la recherche de 4 milliards pour le financement d’une usine

Suite aux vœux de la première Dame, Marème Faye, de mettre en place des structures économiques qui vont permettre aux femmes d’améliorer leurs conditions de vies, les femmes des trois communes : Oussouye, Bignona et Ziguinchor ont mis en place un consortium de 45 GIE réunissant, sous une direction unique, des moyens financiers ou matériels, en vue d’exécuter en commun des opérations déterminées.

Ce projet a été inauguré, le week-end dernier à Ziguinchor, en présence de centaines de femmes décidées à prendre en main l’économie de leur localité, source de développement, selon elles. Selon Fatou Diémé, secrétaire générale du consortium, « Ziguinchor a une histoire particulière et cette histoire veut que ce soit à notre tour (consortium des femmes urbaines et rurales de la Casamance) de présider aux destinées de cette commune et de poursuivre l’œuvre des pionnières comme Aline Sitoé Diatta ». La région de Ziguinchor étant particulière, ces femmes qui se disent victimes des crises politiques, économiques et sociales de leur région, estiment que le temps est à l’action. « Notre temps est celui des constructrices, notre saison celle des réalisations », indique toujours Mme Diémé, selon qui, « une aventure des convictions guident leur vision pour le futur, à travers des projets crédibles, et réalisables ». Ainsi, ces femmes qui choisissent Marème Faye comme marraine, souhaitent-elles réunir quatre milliards de FCFA, pour mettre en place une grande société qui pourra faire travailler une bonne partie des femmes de la région. Elles comptent s’appuyer sur les bailleurs de fonds pour la mise en œuvre de ce projet qui les mettra dans le paradigme des femmes des autres régions du Sénégal.

Elisabeth DIATTA

REWMI QUOTIDIEN