Accueil / SOCIETE / ZIGUINCHOR Un Nigérian arrêté avec 40 boulettes de cocaïne dans son ventre

ZIGUINCHOR Un Nigérian arrêté avec 40 boulettes de cocaïne dans son ventre

Les éléments de la section de l’Office centrale pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) de Yamatougne à Ziguinchor viennent de réussir un grand coup de filet. Ils viennent de mettre la main sur un gros trafiquant de drogue dure qui était en transit dans la capitale sud du pays.

Source L’Observateur
Les éléments de la section de l’Office centrale pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) de Yamatougne à Ziguinchor viennent de réussir un grand coup de filet. Ils viennent de mettre la main sur un gros trafiquant de drogue dure qui était en transit dans la capitale sud du pays.

James A. Mike Wnaifor est un Nigérian domicilié à Dakar. Né le 27 mai 1976 au Bénin, le dealer était coiffeur de profession. Interpellé à Mpack (village situé à plus de 19 km de Ziguinchor) par les limiers de la brigade des stupéfiants de la police de Yamatogne alors qu’il avait de la drogue par devers lui, le Nigérian finit par passer aux aveux. «J’ai aussi dans mon ventre des boulettes de cocaïnes», a-t-il laissé entendre. Mis à la disposition des médecins, James A. Mike Wnaifor a été admis depuis hier à l’hôpital régional de Ziguinchor pour un lavement de son ventre . Il sera mis sous produits laxatifs pour se faire enlever les boulettes de cocaïne. De l’hôpital régional, après l’extraction de la drogue, le coiffeur dealer originaire du Nigeria sera renvoyé entre les mains des hommes du commissaire Dieng pour la suite de l’enquête. Une enquête qui prendra fin dans les prochaines heures avant que James A. Mike Wnaifor ne soit envoyé à la citadelle du silence, en attendant une audience devant la barre du tribunal régional de Ziguinchor. Cette énième arrestation repose encore le problème de la drogue dans la capitale du sud. «La Casamance serait-elle devenue la plaque tournante de la drogue dure ?», s’interrogent certains. Pour l’heure aucune réponse n’a été apportée. Mais depuis un bon moment, des trafiquants de drogue dure ne cessent de tomber dans les mailles du filet de la police.


À voir aussi

Revue de presse du vendredi 25 mai 2018

La marche des étudiants et les Lions dominent la Une des journaux parus ce vendredi 25 …

Procès Assane Diouf : Serigne Bass Abdou Khadre réclamé à la barre

Pour son jugement prochain, Assane Diouf exige la comparution du porte-parole des Mourides, Serigne Bass …